Catégories
News - Actualités

Adnsound.com fête ses 5 ans et prend une pause

En ce début d’année 2014, toute l’équipe d’Adnsound.com tient à présenter ses meilleurs voeux à ses visiteurs et différents partenaires. Ce webzine musical éclectique lancé le 1er janvier 2009 fête donc ses 5 années d’existence avec vous. Des centaines de chroniques, de concerts, d’interviews et de live report en France mais aussi à l’international y ont été publiés. ADN SOUND est avant tout une équipe de jeunes bénévoles, passionnée, indépendante et motivée. Cependant tout cela prend beaucoup de temps et de moyens qui commencent à manquer.

Après 5 années de pleine activité, le site va donc ralentir son rythme, se mettre en veille, le temps de réfléchir à son avenir et à une réorganisation plus efficace. Nous étudierons également toutes propositions d’idées ou de partenariats qui pourraient être intéressantes (nous contacter via le formulaire de contact).

Merci aux nombreux visiteurs de ces cinq dernières années, aux nombreux artistes pour leur participation et aux différents partenaires pour leur confiance. N’oubliez pas de nous suivre sur twitter et facebook pour être informé du futur proche d’Adnsound.

Mais histoire d’enterrer 2013 dans la joie et la bonne humeur, quelques membres de l’équipe ADN vous ont concocté une sélection de leurs albums 2013 préférés. La preuve par 5 de l’éclectisme militant made in ADN !

 

NOEMIE

1) Jake Bugg – Shangri La

Bien que son nouvel album ait été quelque peu décevant par rapport au premier, Jake Bugg reste du haut de ses 19 ans, selon moi, toujours un petit génie du folk-rock comme il est rare d’en trouver aujourd’hui !

http://www.adnsound.com/jake-bugg-shangri-la-38493

2) Jackson Scott – Melbourne

Ma découverte pop/rock garage de 2013 ! Premier album bricolé par le jeune Jackson Scott himself. Une réussite !

http://www.adnsound.com/jackson-scott-melbourne-36998Interview

3) Dune Rats – Smile

Du bon stoner rock garage lo-fi, adepte du genre, je ne m’en lasse pas. Red Light Green Light est à écouter absolument si vous ne connaissez pas encore les Dunes Rats (des mecs toujours stone mais toujours cools!)

http://www.adnsound.com/dune-rat-31914Interview

4) Ex-aequo : Katie Melua – Ketevan et Keaton Henson – Birthdays

Deux artistes que j’affectionne depuis leurs débuts et qui ne m’ont jamais déçu. Des voix qui transportent, des albums doux, beaux et frais…

5) Beyoncé – Beyoncé

Queen B. clôture cette année musicale en beauté. J’adore le concept d’album visuel et les chansons sont des pures merveilles. Coup de cœur pour la chanson “Blue (feat Blue Ivy)”

 

EMMA

1) Bastille – Bad Blood

Vous savez, ce moment où vous avez l’impression d’avoir fait la découverte musicale de votre vie et vous ne pouvez plus vous en passez ? Ca, c’est moi, à la première écoute de Bad Blood, un album pour le moins novateur, aux chansons épurées et où la voix de Dan Smith donne toute sa dimension à une musique mêlant rock, pop et électro. Et, ne me dîtes pas que vous n’entendez pas non plus les « Hey hey oh hey oh » résonnés dans votre tête lorsque vous passez par la station Bastille…

2) Bring Me The Horizon – Sempiternal

Bring Me The Horizon, c’était le groupe dont on ne parlait plus vraiment, et les voilà qui reviennent là où on ne les attendaient pas. Prenant une toute nouvelle tournure musicale, les cinq anglais ont réussi à se démarquer avec un son plus rock, loin du métal/deathcore de leurs opus précédents. Avec des textes finement travaillés, une touche électro, et un Oli Sykes qui servira une très belle performance vocale, Sempiternal sera, pour moi, comme pour beaucoup, la « claque de l’année ».

3) The 1975 – The 1975

Il y a dans ces sons tout droits sortis d’ordinateurs, quelque chose qui me fascine, tout comme la voix du chanteur…quelque chose d’acide et doux à la fois, quelque chose qui me donne une impression de légèreté, de vivre dans un autre monde, partagée entre l’ivresse et la fête et qui fait ainsi parti de ces albums dont je ne me verrais plus me séparer.

4) Kids In Glass Houses – Peace

Depuis leur album In Gold Blood, je ne savais plus quoi attendre, tant j’avais été déçue par ce dernier. Et pourtant, comme un retour à ce qui a fait leur succès, ils livrent avec Peace un album énergique, puissant et rythmé, aux refrains accrocheurs, entres hymnes à la révolution et quête de liberté qui ne me laissera pas sur ma fin !

5) Forever The Sickest Kids – J.A.C.K

Je l’avoue, cela faisait déjà un bout de temps que je n’écoutais plus les Forever The Sickest Kids…depuis 4 ans en fait. Oui, depuis leur tout premier album. Mais j’entendais beaucoup de bien de J.A.C.K et je voulais me faire ma propre idée. Et je n’ai pas été déçue. Bien qu’ils restent toujours dans un style assez festif, voir pas du tout sérieux, FTSK a sû offrir un son beaucoup plus mature, avec une grande partie de coup de gueules et même quelques uns bien sentis envers leur bonne vieille Amérique… En somme, assez jubilatoire.

 

BRIAN

 

1) Volbeat  – Outlaw Gentlemen & Shady Ladies

Un groupe découvert cette année pour ma part, des influences rockab, et metal, un mix entre chansons langoureuses et des titres plutot couillus. Volbeat sors un album à la hauteur de nos esperances qui aura su nous transporter dans son univers peuplé de hors la loi au grand coeur.

2) Black Sabbath – 13

Cette 13e galette d’un groupe qui a influencé toute une génération confirme le talent d’Ozzy et de sa bande. Ils ont su évoluer pour ne pas rester dans la bonne vielle recette qui aurait surtout plu aux fans de la première heure. God is dead par exemple donne le ton, lent et confiant, le groupe n’as pas besoin d’en faire des caisses pour sonner de la meilleure façon qui soit

3) Amon Amarth – Deceiver Of The Gods

Le viking metal d’Amon Amarth est sans conteste le plus représentatif de ce genre musical. Cet album apporte néanmoins quelques nouvelles sonorités proches du trash qui n’en déplaise aux puristes s’accordent bien avec la rage du chanteur Johan Hegg et renouvellent le style. Pour transgresser les règles il faut en connaitre les bases…Les traditionelles montées en puissance et mélodies sont toujours présentent et motivent les troupes jusqu’au combat inévitable. Peut etre qu’un jour Amon Amarth fera partie de la bande originale d’un Peter Jackson, cela procurera sans aucuns doutes quelques frissons au spectateur blasé des chansons dénuées de puissance amplifiée 🙂

4) Vista Chino – Peace

Après les nombreux déboires auquel le groupe a du faire face, problèmes judiciaires avec Josh Homme et Brant Bjork concernant les tournées où on a eu l’honneur d’écouter du Kyuss en live. Départ de Nick Oliveri pour autres problèmes judiciaires concernant sa femme. John Garcia a enfin pu sortir son album sans reprises de Kyuss mais avec un son qui s’en rapproche beaucoup (étonnant ?) C’est un réel plaisir d’écouter de nouveaux titres de ces dieux du stoner maintes fois copiés jamais égalés. A mettre dans sa hote du pere noel sans hésiter.

5) Arctic Monkeys – AM

Le groupe anglais a atteind sa maturité, des sonorités à la Black Keys, des voix influencées par Josh Homme. Ce que je reproche au dernier album de Queens of the stone age, fonctionne bien pour les anglais. On ne s’attend pas à des titres stoner puissants qui nous font pogoter. L’album surf entre les influences en gardant ce qu’il y a de meilleur. Des titres qui restent en tête, un son très groovy qui nous tient eveillé sans aller vers du titre trop langoureux que l’ont aurait préféré écouter en couple.

 

REGIS

1)  Paul Mc Cartney – New

Un pied dans le passé, un dans le présent et un troisième dans le futur. Trois pieds ? Tout est possible pour le magicien pop auteur d’un disque somme qui nous éclaire de nouveau avec son message d’amour.

http://www.adnsound.com/paul-mccartney-new-37850

2) Boards of Canada – Tomorrows Harvest

Les dissonances électroniques de leurs débuts aujourd’hui intégrées dans des paysages sonores mélodiques, délicieusement angoissants, que leur semi opacité rend d’autant plus fascinants.

http://www.adnsound.com/boards-of-canada-tomorrows-harvest-35083

3)  Benjamin Diamond – Love Overdose

Pleine lune sur une ville de buildings et de bretelles d’autoroutes éclairés d’une lumière spectrale, Diamond au confluent des eighties et du son électronique actuel accroche l’air du temps sur un EP court mais essentiel.

http://www.adnsound.com/benjamin-diamond-love-overdose-34296

4)  Elton John – The Diving Board

Toujours la pop mature de cet anglais qui rêve d’Amérique. Un disque calme et sobre articulé autour du piano expressif de Sir Elton qui évoque des réminiscences classiques, romantiques et même jazzy.

http://www.adnsound.com/elton-john-live-lolympia-10-12-2013-38808

5) White Lies – Big TV

De la pop eighties grand écran, du souffle et des compositions bien charpentées pour faire tourner le Rubik’s Cube tout en imaginant un nouveau rêve doré.

 

CLEMENCE

1) Aufgang – Istiklaliya

Deux piano, une batterie et une tension electro palpable. Aufgang n’a plus rien à prouver après Istiklaliya. L’album tourne en boucle dans mon walkman (ouais, vintage) et je ne me lasse pas de les voir en live. Les trois garçons m’ont également offert l’interview la plus WTF de l’année. Un moment compliqué qui s’est aujourd’hui transformé en très bon souvenir.

http://www.adnsound.com/aufgang-istiklaliya-32414

2) Rone – Tohu Bonus

Entre Aufgang et Rone, le label Infiné occupe une grande place dans mon coeur. En même temps, Erwan (Rone) compose une electronica d’une intelligence rare. Et en live, il envoie des sons beaucoup plus lourds, faisant danser tout l’Olympia. C’est peut-être la première fois que je préfère une réédition (Tohu Bonus et le petit frère de Tohu Bohu, sorti en 2012) à son album original, c’est pour dire le chemin parcouru! Cerise sur le gâteau, c’est un mec adorable.

http://www.adnsound.com/rone-live-lolympia-31-10-2013-38050

3) Nasser – #7

Encore des Français! La scène hexagonale s’est bien portée cette année, espérons que 2014 suivent la même voie. Les trois Marseillais de Nasser en sont un bon exemple. Avec leur rock rageur teinté d’électro et la voix profonde du chanteur, je vais finir par détruire mon CD à force de l’écouter.

4) Jon Hopkins – Immunity

Un artiste electro qui dépeint la fin de soirée: ça peut être vite indigeste. Et pourtant. Construit en miroir, les deux parties d’Immunity se répondent. La première, techno, agressive, pourrait réveiller un régiment sans tomber dans la facilité. Ensuite, retour à la maison, les yeux explosés et le foie en compote, avec des sons plus doux sans être moins sombres. Un régal.

5) Darkside – Psychic

Quand Nicolas Jaar se met en duo, ça donne Darkside, moins intellectuelo-bobo et plus halluciné. Des tracks de 10 minutes, une ambiance enfumée… Que demande le peuple!

 

Merci et à bientôt,

ADNSOUND.com et toute son équipe

2 réponses sur « Adnsound.com fête ses 5 ans et prend une pause »

BONJOUR !

je vous souhaite tous mes meilleurs voeux pour 2014 et un très grand MERCI à vous tous pour toutes ces informations très intéressantes que j’ai lues avec beaucoup d’attention ,

Sincères Amitiés à vous tous

Jean-François Siméon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *