Catégories
Live reports

Amon Amarth Live – Bataclan – 05.2011

Postée le 01 juin sur leur site officiel, l’annonce de l’Europe Fall Tour 2011 (35 dates) montre que les suédois d’Amon Amarth ne sont pas prêts de goûter au repos du guerrier. Chanceux, nous avons pu assister à leur concert au Bataclan, une date soldout qui a comblé nos attentes.

Cette date unique en France a brassé tous les fanatiques de metal viking dans l’antre du Bataclan (qui fait décidément des dates soldout ces derniers temps). Pour bien commencer dans l’ambiance death metal, les américains de The Black Dahlia Murder nous ont invité à commencer d’entrée les festivités avec des circle pit, du headbang et des poings levés. Le chanteur, Trevor Strnad était torse-nu, son tatouage « Heartburn » bien en évidence sur sa généreuse bedaine. Entre hardcore et death metal, le chant hurlé n’en finissait pas de nous inviter à headbanger et à nous lâcher. Une prestation humaine sans contest d’un groupe aimant visiblement son public et se donner sur scène. Ce n’est pas parce qu’on fait du lourd qu’on n’est pas souriant, pas vrai Trevor ? Si la recette vous tente, vous pouvez retrouver le groupe au Hellfest le dimanche 19 juillet.

Après un temps d’attente plutôt longuet devant une mise en scène impériale aux couleurs de « Surtur Rising » (le nouvel album d’Amon Amarth sorti en mars dernier), le groupe arriva dans un nuage de fumée verte (l’idéal pour créer une ambiance mystique, une horreur pour les photographes venus nombreux ce soir-là). Acclamés par le Bataclan, Johan Hegg, le chanteur nous salue « Bonsoir Paris ! » (l’accent suédois donnant une prestance inattendue au nom de la capitale). La Montagne du Destin soit Amon Amarth est prêt à nous balancer ces plus gros tubes pour nous remercier. Sur « War of The Gods », la voix lourde et grave de Johan en impose, celui-ci ne cessant par la suite de nous remercier entre les morceaux, « Merci beaucoup Paris ! » (qu’il aura dit une bonne quinzaine de fois dans la soirée). Joueur, souriant, il nous invitait à crier tous de concert lorsque son bras se levait. Alors qu’il nous malmenait à le monter rapidement puis à arrêter sec son mouvement, il ria d’une voix charismatique et imposante, « Ah ah ah ah, I’ve got you ! ».
Après des titres aussi mythiques que « The Pursuit of Vikings », « Masters of War », « Twilight of The Thunder God », « Death In Fire », « For Victory or Death », ou encore « Guardians of Asgaard » sur lequel tout le public chantait les paroles, Johan nous invita à faire un wall of death, l’aboutissement logique d’une bonne soirée de pogos et de headbanging. Les Amon Amarth ont bougé avec autant de ferveur que nous autres, Johan faisait tournoyer ses cheveux dès que l’occasion se présentait.

Parents, enfants, jeunes metalleux, adultes et fervents addict de metal, toutes les générations se sont retrouvées ce soir-là pour apprécier le metal viking de nos suédois. Une excellente soirée qui vit un rappel de trois morceaux qui acheva d’embraser l’air du Bataclan. Un vrai four ! On se serait cru aux enfers tant la chaleur se faisait pesante. Belle prestation et une excellente soirée !

Crédits photos : Brian Ravaux

Une réponse sur « Amon Amarth Live – Bataclan – 05.2011 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *