Catégories
Live reports

Kvelertak, Arabrot et Gerijla – Live – Le Divan du monde – 13.10.2013


C’est à notre grand regret que nous avions loupé le concert des norvégiens au Glazart le 15 mars dernier.

Le clip vidéo du titre éponyme du groupe nous a tellement fait regretter que nous étions obligé de corriger le tir en venant chroniquer leur concert au Divan du monde en cette fin d’année. La scène est nettement plus appropriée que le Glazart pour accueillir les 3 groupes nordiques présents ce soir.

Gerijla :


Le premier groupe à fouler les planches du Divan est resté dans les années 80. Look glamrock, bandana serré au front faisant un peu penser à Axl Rose. On peut dire que le style musical plutôt hard-rock est relativement opposé à la tète d’affiche. Le public reste très loin de la scène et très silencieux pendant les transitions. Le synthé analogique n’aidera pas forcément à leur performance car presque inaudible. Peut être trop outsider ce soir, le groupe aura servi de musique de fond à des conversations du public. Seul 2 fans bougeaient dans la fosse clairsemée pour l’occasion.

Arabrot :


Nous rentrons dans le vif du sujet avec le quatuor norvégien, le look est résolument dans le style de Kvelertak puisque la tête du chanteur est ornée de 2 cornes et d’un casque à base de poils d’animaux.

Tout le groupe est affublé d’un short en jean et de santiags façon Lemmy Killmister, est ce un hommage au Grand bassiste de Motörhead? La question restera en suspend.

Musicalement Arabot est influencé par le sludge,  le noise et une once de doom. Le chanteur est complètement possédé, son chant sale est à la limite du black metal. Le son est lourd et sans concessions à l’image du batteur qui frappe sa batterie aussi fort que faire ce peux. Le public commence à bouger et la fosse est presque compacte.

Kvelertak :


L’instant tant attendu arrive enfin, la mise en scène est superbe, le groupe produit par Kurt Ballu (guitariste dans Converge) arrive un part un dans une ambiance nuit américaine sur fond musical du titre Apenbaring.
La première rencontre avec la bête est imminente, mi-homme mi-hibou le chanteur se présente au public tel un demi-dieu figé comme une statue de pierre les bras orientés vers les cieux.
A peine les premières paroles chantées, le public est en transe et la fosse monte en température. C’est un réel contraste avec les formations précédentes. La communication avec le public et la réciprocité est présente. L’atmosphère est comparable aux concerts que donnent le viking metal d’Amon Amarth. La scène est livrée au public voulant s’offrir un plongeon dans une marée humaine très agitée pour un dimanche soir. C’est d’ailleurs Erlend le chanteur qui inaugurera en sautant lourdement dans le public.

Peu de formation arrivent à mixer des styles musicaux extrêmes tel que le black metal. Kvelertak en est un digne représentant puisqu’ils arrivent à accorder la voix d’outre tombe d’un chanteur de black à un rythme punk et des mélodies plutôt hardrock. Les chants sont fédérateurs, les riffs rentrent dans la tête très rapidement, on est très loin du statique battement du punk ou du black metal et sa double pédale assourdissante.

A la différence du black les sept membres du groupe sont mis en avant, chacun apporte sa contribution à l’envol de ce gros hibou qui détruit tout sur son passage. Les derniers titres du concert amèneront le show à une autre dimension. Complétement ahurissant de voir au même moment, 2 guitaristes slammer avec leurs instruments, un bassiste qui se perche au dessus de ses amplis à 2m50 du sol, un chanteur brandir un drapeau géant à l’effigie du groupe.

La salle chauffée à bloc finira par être invitée à monter sur scène comme pour les concerts du groupe de punk Suicidal Tendencies. Le show est fidèle à leurs clips, c’est un réel plaisir de participer à un évènement pareil. Le groupe a encore de belles années devant lui, nous continuerons de les suivre. Longue vie au Hibou norvégien.

SETLIST :
Åpenbaring
Spring Fra Livet
Mjød
Fossegrim
Ulvetid
Bruane Brenn
Nekrokosmos
Sjøhyenar (Havets Herrer)
Evig Vandrar
Liktorn
Månelyst
Offernatt
Blodtørst
———-
Trepan
Kvelertak
Utrydd Dei Svake

1 réponse sur « Kvelertak, Arabrot et Gerijla – Live – Le Divan du monde – 13.10.2013 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *