Catégories
Live reports

Festival le Jardin du Michel – Edition 2013

Pour la neuvième édition, le Jardin du Michel a lancé son coup d’envoi malgré les intempéries ! Et oui, cela n’a pas empêché les festivaliers d’arriver, prêts à danser pendant trois jours devant de nombreux artistes. K-way et bottes de pluie étaient au rendez-vous avec l’envie de partager des moments musicaux et conviviaux tous ensemble. Une troisième scène a fait son apparition cette année, qui a mis à l’honneur les arts de la rue : cirque, danse, théâtre ont animé la cabane du Michel.

LE CIRQUE GONES a ouvert le festival cette année en inaugurant la cabane du Michel. Ces sept circassiens nous transportent dans leur univers et nous font découvrir un « nouveau cirque » mêlant théâtre et arts du cirque.

Y ont suivi LES SŒURS TARTELLINI, un duo comique qui nous emmène faire un tour du monde follement jubilatoire entre chant, danse et comédie.

A l’honneur : la chanson française a fait l’ouverture de la grande scène avec LAURA CAHEN, une jeune artiste nancéenne à la voix pleine d’émotions. ROSCOE, ces joyeux compères belges investissent la scène alternative grâce à leur style rock’n’roll enivrant et leurs influences anglo-saxones.

L’inéluctable TRICKY a enflammé les festivaliers en les invitant à le rejoindre sur la scène, hypnotisés par sa musique trip-hop.

L’harlem shake de NEMIR a déchainé la foule affluant en masse, débitant un flow contestataire sur un beat d’enfer. Belle découverte d’un groupe Rap/Hip Hop.

Place à l’électro avec WAX TAILOR qui nous fait plonger dans un univers aux couleurs enfantines de son dernier album « Dusty rainbow from the dark ». Charlotte Savary a transporté le public dans une atmosphère cotonneuse et des morceaux comme « Say yes » ont été interprétés en featuring avec ASM excitant la foule à chacune de leur apparition.

Derrière leur platine, le duo masculin CHRISTINE a partagé un moment électro décalé avec son public enivré.

Pour leur deuxième venue au Jardin du Michel nous étions heureux d’accueillir de bons représentant du reagge francais : DUB INC. Dans une atmosphère de folie ils nous ont fait jumper et jumper jusqu’à l’envol. C’était aussi l’occasion pour eux de faire découvrir au public des chansons de l’album à venir.

RENO a poursuivi la soirée, totalement excité derrière ces platines et a envoyé des sets électro rock originaux très puissant.

Pour clôturer en beauté cette première soirée FOREIGN BEGGARS, les anglais nous ont fait repartir pour un tour et nous ont fait danser avec eux jusqu’au bout de la nuit, grâce à leur fabuleux mélange de hip-hop et dubstep. Les festivaliers les plus aguerri crépis de la tête aux pieds ont donc affronté la pluie et la boue oubliant très vite ces petits désagréments grâce à une belle programmation diverse et à une ambiance survoltée.

Le vent a poussé les nuages et la deuxième journée a repris de plus belle sous le soleil, les ponchos ont laissé place aux lunettes de soleil pour le plus grand plaisir de tous. LES SŒURS TARTELLINI ont conduit les premiers festivaliers pour un tour du monde délirant à la Cabane du Michel.

TELEMAQUE, eux, ont débuté les concerts de ce deuxième jour sur la scène alternative. Leurs sons électro hip-hop ont ambiancé le public.

MY!LAÏKA c’est quatre artistes : voltigeur, chanteur, danseur, musicien, qui ont livrés un show dinguement décalé mélangeant tous ces arts.

Les quatres musiciens de MINIMAL QUARTET ont fait vibrer les enceintes du Michel avec des sons électro minimal rock. CAPTURE un jeune quatuor nancéen a pris possession de la scène imposant leur style indé-rock, le tout très bien accordé entre guitare, clavier et une voix toute en rondeur.

Face au soleil, ART DISTRICT a fait succomber aussi bien les amateurs de hip-hop que les amateurs de jazz. Un vrai plaisir à écouter, ils ont donné le ton de la soirée… Ca va swinger !!

STIG OF THE DUMP est une pointure dans le monde du hip-hop dubstep drum’n’bass… Ces anglais nous ont livré un show acharné avec l’envie de tout donner à leur public.

Sous la cabane du Michel on a retrouvé ensuite LE SINGE BLANC, groupe aux influences Zouk-core, a envoyé du lourd avec un langage indécodable.

Un peu de reggae pour cette deuxième soirée avec à l’honneur GROUNDATION. Le crew américain nous a fait vibrer par leur sonorité rasta roots et l’énergie dégagée sur scène par les deux choristes ne pouvait qu’entrainer le public dans leur univers. Succès assuré !!

On poursuit avec JUVENILES un trio rennais mêlant batterie, basse, clavier et chant dans un style électro-pop.

On les attendait, quatre ans plus tard ils font leur retour dans les champs du Michel, et oui, les marseillais sont là. IAM à mis à l’honneur son nouvel album « Arts Marciens ». Déterminés à partager avec leur public, ils ont aussi interprété des chansons plus anciennes telles que « petit frère » « le mia » « né sous la même étoile » où chacun s’est pris à chanter les paroles, que de bons moments !

CARBON AIRWAYS : un très jeune duo de 15 et 16 ans se défendant bien dans l’univers de l’électro-punk, parmi les grands ils ont su s’imposer.

Et pour finir cette deuxième soirée c’est VITALIC VTLZR fervents représentant de l’électro français, ont fait danser jusqu’au bout les quelques 8000 personnes présentes pour cette deuxième soirée. Voilà une deuxième journée qui à encore fait preuve une nouvelle fois d’une grande diversité : bien joué Michel !

On y retourne pour une troisième et dernière grosse dose de son accompagné d’un grand soleil ! Oup’s je crois que quelques uns ont oublié leur crème solaire. MUNTINY ON THE BOUNTY a ouvert les festivités, sur la grande scène, de cette ultime journée. Les quatre luxembourgeois ont proposé un concert emprunt de rock pour les festivaliers arrivant tranquillement. Et oui trois jours de concert ce n’est pas de tout repos !!

Petit tour à la Cabane du Michel où nous découvrons un duo comique, CIE MATIERE PREMIERE, qui propose du hip-hop de baroudeurs. Ces deux là ont débités leurs frasques avec humour.

Place à HOBOKEN DIVISION un duo mixte, offrant des sonorités mélangeant blues et rock garage.

Un air de ska chez Michel avec BABYLON CIRCUS. Ils ont débuté leur show en testant deux chansons de leur album qui sortira le 26 aout prochain. Les deux chanteurs Manu et David étaient complètement déchainés sur scène entrainant le public en voyage avec eux au fil de leur album « La belle étoile ».

JESUS CHRIST FASHION BARBE un trio entre batterie guitare et basse a livré un concert folk’n’ roll.

Une tête d’affiche que l’on attendait en ce dimanche était KENY ARKANA qui à produit un show d’enfer apportant des sonorités ska reggae à certaine de ces chansons, toujours engagées, de son nouvel album « Tout tourne autour du soleil ». Elle nous a communiqué sa bonne humeur par son magnifique sourire et nous a fait jumper sur la chanson « planquez-vous ».

Totalement enflammé derrière ses machines SUPERPOZE est un talentueux électro hip-hopeur qui a envoyé des sets phénoménaux.

On continue avec ARCHIVE qui ont transporté les festivaliers déchainés dans leur univers rock trip hop.

Pour clore la scène alternative DEEJAY NELSON, le strasbourgeois, champion du monde DMC 2011 à fait vibrer une fois de plus le public en balayant un panel très large de musique, rock, soul, dubstep, le tout mixer à la perfection.

Enfin pour achever splendidement ces trois jours les quatre DJ de BIRDY NAM NAM étaient présents en balançant du gros gros son. Un jeu de lumière dument mis en scène a appuyé leur musique qui à enivré pour la dernière fois les festivaliers les plus acharnés. Final royal avec « Abbesses » dans un joyeux bordel.

Merci Michel pour cette belle programmation, comme chaque année ton jardin se transforme en un festival éclectique, familial et incontournable de l’est de la France. Attention le chalenge est lancé il va falloir faire encore mieux l’année prochaine pour les 10ans !

Chronique & Crédits Photo : Lucile Mathieu


1 réponse sur « Festival le Jardin du Michel – Edition 2013 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *