Catégories
Chroniques

Archive – Controlling crowds

Je tenais absolument à vous parler de cet excellent album d’Archive sorti il y a déjà plus de six mois . Nouveau venu sur le site, certains musiciens de ce type me tiennent à cœur et mon désir le plus profond réside dans le fait de faire partager cette passion au plus grand nombre …

. Effectivement ce « Controlling crowds » sera une des grandes réussites du groupe, dans la lignée de ″Lights″, « Noise »et « You all look the same to me″ qui à mon sens forment le triptyque le plus passionnant de nos anglais, restant des références incontournables. Il s’agit d’un concept album en trois parties (la quatrième partie fera l’objet d’un album qui sortira courant 2010) sur le thème du contrôle des foules, ce qui à la base semble intéressant et nous rapprocherait de ceux évoqués par Roger Waters sur ″Animals″ et sur ″The Wall″, Queensryche avait aussi abordé ce sujet sensible sur ″Opération : mindcrime″.

L’album se compose en trois parties et il est sortit en double CD (édition limitée avec le morceau ″Bullets″ en vidéo). Précisons pour les plus pointus de nos lecteurs qu’il existe un coffret contenant un 45t vinyle, les collectionneurs seront à la fête !

D’emblée le ton est donné et le tout navigue sur des tempos électro mais bien ciblés avec en arrière fond des réminiscences ″floydiennes″ qui nous font adorer ce groupe. Il est vrai que trois des morceaux sont ″rapés″ par Rosko John venant de la première mouture d’Archive, je ne les commenterai pas mais suivez mon regard, le rap n’est pas ma tasse de thé loin de là. On comprendra qu’Archive est une nébuleuse où rentrent et sortent des musiciens à leur gré, aux dires même des membres du groupe. Par contre j’ai complètement craqué sur les trois titres chantés par Maria Q (encore une revenante), particulièrement sur la suite de 9 minutes ″Collapse/Collide″, morceau épique s’il en est, d’une profondeur et d’une sensibilité hors-pair. La voix fabuleuse et sensuelle de Maria Q donne la chair de poule et cet épisode restera gravé comme un des plus beaux morceaux jamais enregistrés, et je pèse mes mots.

Ca prend aux tripes et frôle le nirvana si tant est qu’il existe, bref on reste scotché au plafond et on rêve qu’Archive nous ponde de pareils chefs-d’œuvre jusqu’à la fin des temps (″Collapse/Collide″ est utilisé en bande son sur le générique de fin du film ″Secret défense″ : sortie fin 2008). L’autre titre ″Whore″ lui aussi est sublimement magnifié par Maria Q, qui décidément provoque chez moi de fortes pulsions musicales (et non d’un autre ordre).

A ma grande surprise le terme Rock Progressif est mentionné sur une rubrique consacrée à cet album sur le journal « Métro » du 27/04/2009. D’autre part sur ″A nous Paris″ (revue hebdomadaire) parue début mai , il est question de musique psychédélique et sauvage à la Pink Floyd, les médias se dévergondent et commencent à connaître leurs sujets. Pour ce qui me concerne, « Controlling crowds » ne quitte pas ma platine, j’avoue être accro à cette galette, son écoute provoque chez moi une addiction dont j’ai énormément de mal à me défaire, mais entendu pour la bonne cause, des drogues douces de ce type, on en redemande …

3 réponses sur « Archive – Controlling crowds »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *