Catégories
Live reports

Festival JDM Edition 2012 – Bulligny – Jour 3

Malgré les intempéries dans la journée, les festivaliers étaient encore et toujours présents pour ce dernier soir et les éclaircies nous ont fait le plus grand plaisir. La même ouverture du bal avec le IRIE CREW, et oui privilège aux groupes locaux, qui a ravit nos oreilles avec leur influence Jamaïcaine. A suivi, AuD, ces deux lorrains mélangeant guitare, batterie, harmonica et piano pour vous porter dans un monde rempli de sonorités.

C’est ensuite MY PERFECT BODY qui ont enchainé en envoyant un rock efficace. Ils ont entrainé leur public grâce à leur peps.

Ce dimanche a également ravi les adeptes de rap, ici présent 1995 sur la grande scène. Ce gang de six jeunes français avait son public de plus en plus affluant et qui reprenait leurs chansons. Ils ont réussi à animer les festivaliers grâce à leur fraicheur et leur envie de partager.

Sur la scène alternative, THE SLIT PLASTERS ce groupe de Punk Rock a envoyé du rythme, au son de la guitare, batterie, et d’une voie éraillé.

On l’attendait, celui qui est le Fils du Roi du Reggae était parmi nous, c’est STEPHEN MARLEY qui nous a honoré de sa présence.  Un public émerveillé était devant lui. Une atmosphère paisible, agréable et dansante c’est ressentie. Entouré de ces musiciens et de ces deux choristes aux voies, aux rythmes, aux mouv’ et à leur énergie déroutante, Stephen Marley nous replonge pour une dernière fois dans le pur reggae pour notre plus grande satisfaction. Il a fait des reprises telles que Could you be loved qui ont enflammé le public.

Les belges de BRNS ont poursuivi la soirée sur la scène alternative en partageant avec nous leur fougue et leur musique aux influences rock expérimental. Le quatuor Bruxellois a conquis son public.

L’heure d’une autre tête d’affiche est arrivée ceux que l’on attendait, ceux qui nous ont fait vibré, ceux qui nous on fait rêvé, qui nous ont fait voyagé, ils étaient parmi nous ce sont ces quatre DJ exceptionnels de C2C. Une mise en scène parfaite, des visuels originaux et bien choisis défilaient devant leurs quatre platines montées sur des panneaux mobiles permettant ainsi de se diviser en deux groupe, pas étonnant, d’un coté Hocus Pocus de l’autre Beat Torrent. Ils ont fait de même avec la foule pour une battle vocale. Ils ont enflammé cette dernière soirée.

Suit dans un autre style mais tout aussi attendu et faisant rêver plus d’un, c’est ceux que l’on ne présente plus ASSASSIN. Ce groupe de rap était présent avec sa choriste ce qui a apporter une touche féminine très appréciable. Tous se sont entêtés à reprendre les titres qu’ils connaissaient comme « Touche d’espoir ». Leur énergie à entrainé, déchainé et enivré la foule.

Pour clôturer cette huitième éditions du Jardin Du Michel, SHAKA PONK les pros du rock alternatif avec un brin de provocation. Des visuels de choc en fond de scène, apprécié tout particulièrement de la gente masculine. Des ambiances différentes, et une mise en scène bien filée. L’énergie débordante des deux chanteurs, ont réussi à entrainer les festivaliers encore d’attaque après ces trois jours. La touche féminine apporté par Sab’ est appréciée de tous et sa touche de folie est bien contrôlée. Une fin explosive.  Rendez-vous l’année prochaine.  Michel : on veut une aussi bonne prog’ !

Festival JDM Edition 2012 – Bulligny – Jour 1
Festival JDM Edition 2012 – Bulligny – Jour 2

Chronique réalisée par Lucile Mathieu
Crédits Photos : Stéphanie Lecolier Aka SLG / Williams Farkas Aka WsF / Arthur Lecolier Aka LA


4 réponses sur « Festival JDM Edition 2012 – Bulligny – Jour 3 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *