Catégories
Live reports

Festival JDM Edition 2012 – Bulligny – Jour 2

Une deuxième soirée qui a satisfait le plus grand nombre car quelques 10 000 spectateurs étaient présents pour soutenir les musiciens. C’est après une belle après-midi ensoleillée, que les concerts ont repris en douceur, dans la bonne humeur et en beauté, se faisant  emporter  à la mesure du reggae ragga dancehall du IRIE CREW (T-Zion, Inity et Smokey). Ce sound system Lorrain est entrainant et compétant dans son domaine.

Changement d’atmosphère avec le duo THE YOKEL, c’est parti pour un petite heure de folk bonne enfant, le public est des plus réceptifs et Tibo et Lulu s’en donnent à cœur joie ! Big-Up au Gorille !

Place à des sonorités plus urbaines avec le Masta poulpe est ses copains du VOODOO CLAN, formation hybride proposant un Rock,n Roll Ethnique saupoudré de phrasé urbain !

Puis un mélange impressionnant de hip-hop, dub, rap harecore a fait balancer les bras dans tous les sens grâce aux trois Néerlandais de DOPE D.O.D complètement insolites.  Le public est venu en nombre soutenir le groupe déjanté.

Après le hip-hop bien dirty des natifs de Groningen  place aux FLYING DONUTS, grosse patate et lunettes noires au programme, beaucoup de saturation aussi !

C’est avec satisfaction que se présente pour la deuxième fois au JDM, ASIAN DUB FONDATION, ces anglais aux influences drumb’n’bass, hip hop, funk. Leur énergie est tellement importante sur scène que l’on ne sait plus où donner de la tête. Mais, bien entendu aux premières notes de Fly Over tout le public à repris le refrain en cœur.

Passons sur la scène alternative avec les célèbres marionnettes qui ont tout donné pour enflammer et enivrer la foule : Les PUPPETMASTAZ. Ils ont commencé à jouer derrière leur fameux décor avec les marionnettes et ont continué leur jeu de scène en se dévoilant à nous. Enfin pas tout à fait,  car tous arboraient des masques ou des lunettes avec des chapeaux les rendant méconnaissables. Mais bien entendu c’est ce qui fait leur charme.

Une autre tête d’affiche très attendue de ce JDM 2012 a échauffé, remué et excité le public. Ce sont les grands Américains, les rois du hip-hop que l’on attendait, c’est clairement CYPRESS HILL. Ils ont fait mouche. Sans aucun doute leurs titres les plus célèbres ont été repris à tue-tête et dans une bonne ambiance tel que Tequila Sunrise, Insane The Brain, ou encore Rock Superstar.

En passant sur la scène alternative YUKSEK qui gère l’électro pop était présent avec nous. Il a  fait bondir les festivaliers qui étaient en nombre devant la scène mais il les a aussi fait chanter en jouant sa célèbre chanson Tonight. Et pour finir en beauté, même si l’on ne sent plus ses jambes, cela valait la peine de rester pour SHANTEL & BUCOVINA CLUB ORKESTAR. Une musique entrainante et motivante qui fait que l’on repart  pour un tour. Ce fameux Allemand Stephan Hantel qui est à la guitare s’entoure d’une voie féminine juste magnifique et des cuivres tel que des trompettes et un tuba. Pour compléter un accordéon, une basse et une batterie font parti du lot. Le tout mixé entraine une foule jusqu’au bout de la nuit.

Festival JDM Edition 2012 – Bulligny – Jour 1

Chronique réalisée par Lucile Mathieu
Crédits Photos : Stéphanie Lecolier Aka SLG / Williams Farkas Aka WsF / Arthur Lecolier Aka LA

4 réponses sur « Festival JDM Edition 2012 – Bulligny – Jour 2 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *