Catégories
Live reports

Festival Fnac Live – Edition 2012 – Jour 3

Allez, on renquille pour un troisième jour de live, de photos et de découvertes ! Après Christine and the Queens la veille ou Irma dès le premier jour, qui sera le coup de coeur de ce samedi ?

On commence en douceur avec B R Oad Way, à la pop fraîche et travaillée. Ça rappelle énormément un album des Leisure Society sorti l’année dernière, dans la façon de cultiver la légèreté et d’assumer l’oisiveté… Mais bon, 30 minutes ne sont clairement pas suffisantes pour rentrer dans cet univers devenu hautement à la mode.

On enchaîne avec Rover, ou le « mec qui s’est trompé de tenu ». Chemise noire, veste en cuir noire, tignasse, le chanteur s’est vite rendu compte qu’il allait cuire sous la chaleur torride du parvis… Mais qu’importe les problèmes de micro ou d’intendance, le rockeur enchaîne balades et titres plus énergiques, d’une voix puissante qui en impose ! Franchement un bon concert, et un artiste à voir en live pour sa présence naturelle.

Autant vous prévenir tout de suite, Alt-j c’est mon coup de coeur de la saison. Avec leur album An Awesome Wave, ils ont su mettre pas mal de monde d’accord : un style original et une voix envoûtante, que demander de plus ? Eh bien.. Un live de qualité. A leur décharge, il y a eu de gros problèmes de son pendant leur passage et les anglais auraient dû jouer sans retours, sûr que c’est problématique. Et à vrai dire, il semblerait que leur musique correspond plus à un album qu’on écoute au calme ou dans une petite salle, pas forcément sur un festival en plein air. A voir donc, pourquoi pas au festival La Route du Rock ou à la Boule Noire en novembre ? De toute façon, on ne les lâchera pas de si-tôt, même si déçu par ce live… Please don’t go, please don’t go, I love you so, I love you so

On revient à une valeur sûre, Revolver. Après un EP éponyme (Revolver, donc), le groupe a explosé sur l’album Music for a while et enchaîne les grosses scènes et récompenses, quitte à perdre ce qu’on aimait bien à l’époque de l’EP… Un jeu de scène très énergique un peu décalé avec leur style plutôt doux, quelques passages éclair en avant-scène et miracle, toutes les spectatrices, venues en masse pour l’occasion, étaient en émoi.

Dominique A puis Arthur H ont clôturé le festival à proprement parlé avant l’arrivée du set electro de Don Rimini. Deux hommes à initiales donc, squattant tout deux depuis un certains temps la scène française des auteurs-compositeurs-interprètes. Mais la comparaison s’arrête là… Dominique A est beaucoup plus rock, abrupte, coupant. A propos, mention spéciale à son bassiste !

Arthur H, quant à lui, a tout de même un style plus calme et poétique, avec des bases pop. On est bien loin de l’ambiance de folie pendant le set de Don Rimini… Armé de sa « dalle tactile » qui lui permet de contrôler absolument tout, des samples à la vidéo, il a enflammé l’Hôtel de Ville engorgé de fêtards !

Chronique : Clémence – Crédits Photos : WsF / Williams Farkas & Mauro Melis (Arthur H)


4 réponses sur « Festival Fnac Live – Edition 2012 – Jour 3 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *