Catégories
Chroniques

Bagdad Rodeo – Deux

Quelle jouissance ! Le 21 janvier prochain, acclamez le retour de Bagdad Rodeo ! Qu’on se le dise dans cet album, « c’est le vice de la langue de vipère qui [les] empêchera de passer chez Drucker ». Après un premier album sorti sur MVS Records sur juin 2010, nos frenchies continuent sur leur lancée, lesquels (loin de se calmer), vont toujours plus loin dans la controverse et les paroles fleuries.

Dans Monsieur Delatourette, l’esprit Bagdad Rodeo reste entier et m’en foutiste, « J’ai promis à ma maman chérie de devenir célèbre, d’avoir des amis, réussir ma vie en chantant l’amour sans le mot sodomie …».

Le conformisme et les bien-pensants en prennent une nouvelle fois plein leur tête. Oui, Deux est un album drôle et énergique, que l’on pourrait traduire bêtement par « LOL » (tiré du morceau Monsieur Delatourette). Il y a deux ans je découvrais donc la verve piquante et sans compromis de Bagdad Rodeo alors que mes oreilles, lassées de la chanson française, n’aspiraient plus qu’à du rock agressif et du metal hardcore d’Outre Atlantique.

Oui, parce que si la chanson française m’ennuie toujours, Bagdad Rodéo m’a rappelé l’existence de groupes humoristiques et satiriques. « Tout le monde s’aime d’un amour commercial, et non remboursable », « Un mariage, des enfants, un pavillon à crédit… un jardin pour oublier entre deux pissenlits les reproches de la journée de son épouse aigrie. On lui a vendu le secret du bonheur en panoplie. Tout le monde s’aime sauf le couple idéal, des journées qui passent lentement, une télé, un divan » (Le couple idéal). « Et surtout je l’ai pas niqué… oui je sais, j’ai la classe américaine » (La Classe américaine).

Vous l’aurez compris, dans Bagdad Rodeo le cœur du groupe est dans les paroles, même si vous ne pourrez qu’aimer leur musique mêlant punk, rockabilly et country et qui accentue l’orgasme puissant qui atteindra vos oreilles à l’écoute de ces 14 morceaux.

Et puis, il y a cette chanson J’aime pas les filles qui me rappelle un sketch de l’humoriste française Florence Foresti (voyez plutôt), « J’aime pas les filles c’est con une fille ça veut toujours être belle, ça comprend rien à la guerre, ça fait des courses avec sa mère, ça bouffe toujours léger… ça regarde la météo pour savoir comment s’habiller, ça ne pense qu’à se marier… ».

Après la découverte de Bagdad Rodeo, s’en est suivi une période riche en écoute des Malpolis, Andréas et Nicolas, Les Rois de la Suède, ou encore Ultra Vomit (que je n’avais pas écouté depuis longtemps), et pour ça, merci.

« Les Bagdad Rodeo sont trop cons pour ne pas mettre enculé dans une chanson, et n’en déplaise à ta mamie » (Au Revoir).

Label : MVS Records – Sorti : Janvier 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *