Catégories
Interviews

Interview – Chill Bump – 2012

D’habitude c’est en trois mais vous êtes un duo … Donc … Chill Bump en deux mots … Un chacun pas de jaloux !
Chill Bump : No Pressure

Vous pourriez revenir sur la genèse de ce projet, votre rencontre …
Nous nous connaissons depuis le collège. Nous avions un groupe de rap à l’époque. Bankal s’est ensuite tourné vers les platines, j’ai persisté dans le rap. J’ai intégré les groupes Fumuj et Rytmétix, alors que lui gagnait des battles de scratch. Nous sommes toujours restés en contact entre temps. Lors d’une soirée en 2010, nous avons décidés de nous lancer dans un projet commun. La sortie du clip Lost in the Sound fut le point de départ officiel de Chill Bump.

Des thèmes divers et pimentés … Pierre d’où te viennent ces idées fleuries ?
Misc : Je l’ai déjà dis et je le redis : Le rap ne se limite pas qu’à la rue, la drogue et la galère. Tout est possible avec cette musique. Je me lève le matin avec une idée fraîche qui sort de vraiment nul part, et plus elle est saugrenue, plus elle me plait. J’ai parfois envie de proposer aux auditeurs un discours décalé et humoristique. Il m’arrive également de vouloir secouer les gens dans tous les sens et de les insulter pour les remettre en phase avec certaines réalités. Tout dépend de mon humeur.

@ Bankal : Comment se passe pour toi la composition d’un nouveau titre, à partir d’un nouveau texte ou d’une envie ?
Bank : Cela vient toujours d’un sample. C’est le sample qui me donne envie de commencer une instru. A partir de là, je crée une base de morceau et je la soumet a Miscellaneous. Si l’enthousiasme est réciproque, la suite se fait naturellement .

Un interlude qui résonne des violons d’un titre de William Sheller et Hors Série basé sur un sample de La Croisade Des Enfants de Jacques Higelin, la scène française une grosse source d’inspiration pour vous ?
Bank: La scène française est  une source d’inspiration parmi tant d’autres, mais il est vrai que je n’y suis pas indifférent. Elle fait partie de mon enfance. Avant de pouvoir m’acheter mes propres disques je me nourrissais de ce qu’écoutaient mes parents ( Brel,Sheller,Nougaro…). J’ai d’ailleurs quelques uns de leurs vinyles qui trainent dans mes bacs.
Misc: Ayant grandi de l’autre côté de la manche, je suis un peu étranger à cette scène. Bankal a quelques disques d’artistes Français qui n’ont pas eu la chance de toucher le grand public, et certains sont excellents !

Au jour d’aujourd’hui nous en sommes à 5 titres dont le dernier plus un interlude, il vous reste des morceaux dans le placard ?
Oui, le deuxième EP Back to the Grain sera disponible le 28 Mars 2012

@ Pierre : Doit-on considérer Fumuj comme en suspend ou un projet supplémentaire à ton acompte ?
Misc : Non, Fumuj n’est pas en suspend. Nous tournons régulièrement avec Laety, une chanteuse/signeuse, et des dispositifs adaptés aux sourds/malentendants.


Nous allons retourner en studio à la fin de l’année si tout se passe bien. Chaque projet que j’ai se démarque et m’apporte quelque chose de différent.
Ce n’est pas pour rien si mon nom de scène est « Miscellaneous » (Divers, autres, inclassable). J’adore cette fusion/machine de guerre de fumuj, ce groove-afrobeat de Rytmétix, ce trip-hop lourd de Doctor Flake ou encore le dub oriental de Metastaz. Chill Bump me permet de retourner à mes sources : le rap. J’en ai vraiment besoin !

Pour finir, une tournée dans les tuyaux ?
Nous avons toujours pensé à la scène. C’est la finalité du projet : Partager notre musique directement avec un public. Une première date a été calée le 29 Juin 2012, pour le Potager Electronique à Tours. Nous espérons que ce sera le début d’une longue série de concerts.

1 réponse sur « Interview – Chill Bump – 2012 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *