Catégories
Chroniques

R;zatz – Cruel Summer

La légende raconte que quelque part dans une chambre du côté de Lyon, une jeune femme se faisant appeler R;zatz, faisait  de la musique avec Aku-Fen, le guitariste d’High Tone. Elle serait devenu par la suite l’ingénieur du son du label Jarring Effects, et fidèle gardienne du studio d’enregistrement Jfx (studio dans lequel la qualité sonore est exigeante).

D’High Tone à Ez3kiel en passant entre autres par Reverse Engineering.  R;zatz aurait accumulé un  savoir faire et des connaissances dans les techniques du son.  Elle aurait appris à sculpter délicatement toutes ces matières sonores auprès des nombreux groupes avec lesquels elle aurait travaillé.

Elle aurait ensuite œuvré avec le duo de vjettes Pixelles pour former le groupe Kinokik. Elle aurait  produit des titres avec Aku Fen d’High Tone et se serait associé plus d’une fois au rappeur Fisto de la 5ème Kolonne pour nous pondre 2 de mes gros classiques en abstract hip hop : La somme de nos paradoxes sur audiactivism 1 et Ecrire sur Dope beats vol 2

Elle aurait franchit la ligne 1 première fois en 2008 pour composer et produire son premier album solo. Un album abstract hip hop assez proche de l’œuf raide en plus sombre, plus bruitiste, voir anxiogène par moment…

La légende est belle est bien réelle, Céline Frezza aka R ;Zatz est  aujourd’hui une des rares femmes ingénieur du son en France, aussi à l’aise en studio pour le mixage d’un album hip hop que pour capter le son d’un groupe de dub en live.

De la tournée de son 1er album serait né le groupe R;Zatz, Céline est rejoint par :

Takeshi Yoshimura (Yokohama Zen Rock, Code Sabotage, Asian Z) à la guitare,
Marilou du groupe Mensch au chant et à la basse
Mathieu Trouillet (Kaly Live Dub) à la batterie

Après un bon virage hip hop avec Blu Bird et K the I en 2010 sur l’ep Vagina Rush.

2012 Zatz is a nouvelle « R » pour R Zatz !

Le groupe nous sert désormais de l’électro folk (Pop ?) en atteste Take a look in ther mirror, morceau ouvrant son nouvel album Cruel Summer.

L’immersion est immédiate … Dans une ambiance lancinante la voix de Marilou répète “You don’t want to hear it” Eh bah moi si je veux bien et même je veux en entendre plus !

Ça se confirme au 2ème morceau U got me. Basse ronde, petit riff de guitare, voix érectile …1,2,3,4 c’est parti ! Je suis conquis !

S’ensuivent aléatoirement morceaux cool comme Cruel Summer, Meadow of the soul ou Stormy, dans des ambiances variées tantôt bluesy, tantôt rock downtempo.

Flower in heaven ainsi que Jaws m’ont fait penser au groupe grenoblois MIG. Les ambiances trip-hop sont là. La voix de Marilou est bien planante … le Morceau Cycle stream avec Carbon Copies fait penser à du Thom Yorke.

Le morceau Dark Brown Eyes avec Black Sifichi qui figurait sur la Compilation FX 100 est excellent. En même temps, on  pourrait mettre Black Sifichi sur un sample de Tatayoyo ça resterait toujours excellent.

Ordinary chronicles est mon morceau préferé de l’album. C’est trés bon aussi quand ça s’énerve un peu, ça m’a fait penser à Ez3kiel période 2004.

l’album se termine en japonais … Sans doute l’influence de Takeshi.

Cruel Summer se révèle être au final un album intéressant, plus homogène que le précédent. Mais pour un été ? C’est pas un peu froid tout ça ? D’où le titre cruel summer ?

Le groupe s’en va le défendre en live bientôt ne les ratez pas !

4 réponses sur « R;zatz – Cruel Summer »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *