Catégories
Interviews

Interview – Work Drugs – 2012

Fin juillet en France, et on a ENFIN des températures d’été ! Il fait chaud, très chaud même dans certaines régions ! Ca y est, nous pouvons laisser nos pulls bien au fond du placard, profiter des vacances, et s’en aller bronzer, surfer, siroter des mojitos le soir au bar de la plage … L’occasion pour ADN Sound de vous faire découvrir LE groupe de l’été, un groupe qui vous apportera de la fraîcheur et qui définit sa musique tel un sédatif. En effet, quand on demande à Work Drugs de se décrire, voilà ce qu’ils répondent : “Work Drugs is a smooth-fi/sedative – wave project.Work Drugs makes music specifically for dancing/yachting/sexting/ and living.” (Inutile de traduire, vous avez compris !).

Work Drugs, c’est surtout  un groupe composé de Thomas Crystal et Benjamin Louisiana, tous deux originaires de Philadelphia en Pennsylvanie. Depuis décembre 2011, Work Drugs enchaîne les EP, LP etc. et le groupe prépare d’ailleurs actuellement leur cinquième album. Pour notre plus grand plaisir…

Après vous avoir fait donc découvrir Far Away From Fiji ou encore Summer Heart, pleins feux aujourd’hui sur WORK DRUGS ! Et quoi de mieux pour en parler que les membres du groupe. Interview by ADN Sound !

ADN Sound : Pourquoi ce nom : “Work Drugs” ?
Thomas Crystal : Je crois que ça nous ai venu durant un voyage en voilier particulièrement rude sur la côte est du Sud des Etats-Unis. On avait pas mal bu durant ce trip, donc je ne peux pas vous dire de manière exacte comme nous en sommes arrivés à ce nom. Tout ce dont on se souvient c’est que le nom “Work Drugs” nous était vraiment resté en tête…

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur ce qu’est le “sedative-wave/smooth-fi project” ?
Je pense que c’est l’idée d’une musique-pop douce et relaxante. Une musique qui peut être la bande son d’un week-end à la plage ou d’un roadtrip à la campagne. C’est une musique qui vous met à l’aise et vous fait oublier les soucis quotidiens d’une journée de boulot.

Si je définis votre musique avec ces mots : “summer-beach-addictive-dream-surf-pop-chillwave”, j’ai juste ou pas du tout ?
J’approuve, même si je ne sais pas vraiment ce qu’est le chillwave. Je préfère le terme de “coke-wave” à la place. (Désormais, je le préfère aussi ! NDLR)

Quels artistes vous inspirent ?
Les artistes de rock soft de la fin des années 70 et du début des 80 ont été en partie notre principale source d’inspiration. Tels que Steve Winwood, Kenny Loggins, Michael McDonald, and Steely Dan.

Parlons à présent de votre nouvel album. Pourquoi ce titre “Absolute Bearing” et pourquoi ce drapeau sur la jaquette ?


(Pour info, l’“Absolute Bearing” est un terme utilisé en navigation nautique. L’équivalent de “Bearing” en français est le “Relèvement”. L“Absolute Bearing” étant le “Relèvement vrai”en navigation) Je pense que l’“Absolute Bearing” est un terme pouvant être utilisé pour montrer aux gens la direction que prend notre musique. La photo avec le drapeau sur la jaquette de l’album a été prise lors de nos fréquents voyages aux îles Caïmans. En fait, la plupart des morceaux pour ce nouvel album a été écrit lors d’un trip en voilier particulièrement long autour des îles Caïmans.

Comment définiriez-vous cet album ? En quoi est-il différent des précédents ?
Nous aimons penser de cet album que c’est le coke-wave de “Born to Run”. C’est probablement une musique un peu plus populaire et un son plus propre que sur les albums précédents, mais je suppose que c’est l’évolution naturelle des choses maintenant.

De quoi parlent vos chansons ? D’amour, de voyage… ?
Nous nous appuyons sur nos propres expériences et de celles de nos amis proches dans l’écriture de nos chansons. Cet album parle d’amour, de mort, de conduite, de voyage dans l’espace, de yachts, et de la vie ! Je pense que certains des thèmes sont un peu vague, donc après, c’est à votre propre interprétation…

Quelle est votre morceau préféré dans “Absolute Bearing” ?
Probablement The Art of Progress. J’aime le thème des paroles et puis, c’est une chanson vraiment fun à jouer en live.
(Le mien est Licence to Drive, un morceau de circonstance puisqu’en train de passer mon permis, et surtout une chanson addictive et agissant tel un sédatif ! NDLR)

Summer Heart a repris une de vos chansons : Third Wave. Qu’en avez-vous pensé ? Connaissez-vous Summer Heart ?
Oui, nous connaissons David (aka Summer Heart, NDLR) même si nous ne l’avons jamais rencontré. Il a vraiment fait du bon boulot avec cette reprise de Third Wave. D’ailleurs, il avait déjà fait du bon boulot avec le remix d’une de nos chansons Rad Racer il y a à peu près un an. Il y a vraiment beaucoup de gens talentueux là-bas en Suède !

Vous aimez la musique française ? Connaissez-vous M83 ?
Nous aimons la musique française jazzy donwtempo. En fait, Ben a fait une playlist assez douce sur ​​Spotify qui s’apelle « Sunday Morning Paris. » Jettez-y un œil ! À l’heure actuelle, Madeon est l’un de mes artistes français préférés, mais j’ai toujours été un grand fan de M83. Peut-être qu’ils en ont après moi tellement j’ai parlé de M83 aux gens depuis que j’ai entendu “Dead Cities, Red Seas and Lost Ghosts” au début des années 2000. Je suis content qu’ils obtiennent enfin la reconnaissance qu’ils méritent.

Quels groupes écoutez-vous en ce moment ?
D’après mon compte last.fm, il paraît que je continue d’écouter beaucoup trop “Kings of Convenience”. Je les ai vus pour la première fois l’année dernière et j’étais époustouflé ! Les compos sont incroyables et les gars très drôles”.

Quels projets futurs pour “Work Drugs” ?
Nous travaillons actuellement sur les chansons du cinquième album. Il va y avoir beaucoup de chansons différentes. C’est très excitant !

Des dates de tournées de prévu ? En Europe ?
Pour le moment, ce sont juste des dates aux Etats-Unis, mais on adorerait venir jouer en Europe un jour. Apparemment, on a pas mal de fans là-bas ! (Et oui, on vous le confirme ! NDLR)

Pour finir, quelle est votre philosophie de la vie ?
Stay rad.  Stay smooth. (Restez cool. Restez calme/doux)

Work Drugs – Pluto (leur nouveau single)

Un grand MERCI à Work Drugs ! Peace Love Flex !

Quelques liens…
– http://workdrugs.wordpress.com/
– http://workdrugs.bandcamp.com/
– https://www.facebook.com/workdrugs

1 réponse sur « Interview – Work Drugs – 2012 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *