Catégories
Interviews

Far Away From Fiji – Interview – 2012

J’ai découvert une de leurs chansons par hasard, en surfant sur Vimeo, et depuis, je ne cesse de les écouter. Leurs morceaux sont frais, aériens, agréables, apaisants… On ne s’en lasse pas… Quand on ferme les yeux et qu’on les écoute, on s’imagine ailleurs, on rêve d’une vie meilleure… Le genre de chansons qui feraient bien la soundtrack d’un film de Sofia Coppola. Et quand on regarde leurs clips, on se dit “WOW”.

Aujourd’hui, je vous fait donc partager mon (gros) coup de cœur du moment : Far Away From Fiji. J’étais déjà amoureuse rien qu’à la description du groupe sur leur page Facebook : “We started out as a punk band, but couldn’t play fast enough. We kept the simplicity, but started writing good melodies.” (On ne traduit pas, ça en perdrait tout son charme)
Comme cela ne me suffisait pas, pour en savoir un peu plus sur ce groupe du Danemark, qui n’est pour le moment pas très connu, voici une interview spéciale by ADNSound ! Far Away From Fiji est un groupe vraiment à part entière, avec une vision intéressante de la musique…

ADNSound : Qui se cachent derrière Far Away From Fiji ?
Rasmus Zedlitz : Nous sommes trois bons amis : Rasmus Zedlitz (chant, guitare), Nicolai Qvindbjerg (basses, clavier) et Jeppe Kolstrup, (effets visuels, clips vidéo). Nous venons tous d’une petite ville danoise appelée Skive, mais maintenant nous vivons à Copenhague.

Depuis quand faites-vous de la musique ?
Nicolai et Rasmus ont joué ensemble dans un autre groupe, The Late Parade, pendant plusieurs années. Ils ont fait de nombreux concerts en Europe et au Japon. Ils ont sorti quelques albums. Il y a à peu près un an le groupe a décidé de faire une pause, et Nicolai et Rasmus ont décidé d’enregistrer quelques nouvelles chansons, sans ambition au début, juste pour le plaisir de créer de la musique. Ils ont enregistré quelques demos chez eux, et je les ai beaucoup aimé. Plus tard, Jeppe a rejoint le projet et il a commencé à faire des vidéos avec des extraits trouvés sur Internet. Ses vidéos et notre musique “rêveuse”, c’était le match parfait. En plus de Far Away From Fiji, Jeppe est un réalisateur de clips musicaux (www.jeppekolstrup.com), et nous avons pensé que ça serait cool de considérer le groupe comme une aire de jeux, où Jeppe utiliserait la musique pour ses propres clips vidéo, et nous où on utiliserait ses compétences en art visuel pour notre musique. Une collaboration créative pour ainsi dire.

Comment le projet de Far Away From Fiji est né ?
Rasmus a travaillé dans un coffee shop. Les propriétaires n’arrivaient pas à lui trouver un nom, alors ils ont demandé aux clients d’en proposer. Far Away From Fiji était l’une des suggestions de nom pour le coffee shop, mais il n’a finalement pas été choisi. Et quand le moment est venu où nous devions trouver un nom pour le groupe, nous avons tous convenu que Far Away From Fiji était le nom parfait.

Pourquoi choisir le nom de Far Away From Fiji ? Qu’est-ce qu’il signifie pour vous ?
Ca me rappelle un vieux film… et il y a un sentiment de nostalgie dans le nom, et ce sentiment convient parfaitement à notre univers musical. Plus on avançait dans le projet de Far Away From Fiji, plus le nom devenait plus qu’un simple nom de groupe. Les paroles ainsi que les visuels de nos clips sont tous reliés au nom.
Et nous sommes littéralement loin de Fidji, nos paroles évoquent le rêve d’un endroit idéal où on aimerait vivre sa vie, le sentiment de ne pas être là où on voudrait être, c’est un mélange de rêve, d’envie, de nostalgie…

Comment définiriez-vous votre musique ?
Dès le début, l’idée était de faire de simples chansons pop qui pourraient être de parfaites soundtracks de nos films préférés. Les accords sont très simples et il y en a peu. On se focalise sur l’atmosphère et le son que l’on veut “rêveur”.

Quelles sont vos influences musicales ? Vos groupes préférés ?
En fait, chacune de nos chansons est comme une petite soundtrack pour un clip vidéo. Après, nous apprécions beaucoup certains réalisateurs tels que Jim Jarmusch et Wes Anderson. On aime aussi des vieux films danois pour enfants des années 70. Les groupes que nous écoutons et qui ont eu une influense sur nous sont : The Raveonettes, The Radio Dept, The XX, The Clientele, et pleins d’autres encore !

Comment trouvez-vous vos inspirations musicales pour vos paroles et votre “son” ?
Lorsque j’écris, j’ai l’habitude d’avoir une image en tête, une scène spécifique dans un endroit précis. Quand j’ai écrit We Could Be Kings, j’ai imaginé deux jeunes garçons assis à l’intérieur d’une maison regardant par la fenêtre et rêvant d’un endroit plus excitant… J’ai grandi dans les banlieues et j’ai eu beaucoup de rêves, mais je me sentais piégé dans cette petite communauté. Les paroles de Far Away From Fiji sont des instantanés de divers petits scénarios ayant pour sujets l’amour, le désir/la nostalgie, l’amitié.

Notre “son” est venu très facilement. Nicolai et moi ne sommes pas très “technique” et on est pas très intéressés par l’enregistrement, mais plus dans la composition et par le fait  de jouer nos chansons. Alors nous avons enregistré les chansons très rapidement, et ça ne nous dérange pas si elles ne sont pas “parfaites” à l’écoute. Ainsi, les chansons sont lo-fi, et nous aimons ce côté inachevé de notre son. (Et c’est en effet très appréciable ! NDLR)

Vous aimez/connaissez la musique française ?
Nous aimons tous beaucoup M83. D’ailleurs, ils viennent de jouer à Copenhague et c’était super. Puis on aime également des groupes comme Justice et Daft Punk bien-sûr !

Quels sont vos projets ? Signer avec un label ?
Nous n’allons pas signer avec un label car nous optons pour une stratégie différente. On va continuer à faire des chansons et à les télécharger sur nos pages Facebook, Vimeo etc. Notre concept c’est que chaque chanson que nous enregistrons a une vidéo pour la compléter. Nous ne voulons pas sortir un album, puis attendre un an avant de faire de nouvelles chansons, comme la plupart des groupes le font. Nous, nous faisons des chansons tout le temps, et on veut en faire des vidéos fréquemment. En fait, l’unique but de Far Away From Fiji, c’est de s’amuser et de s’inspirer les uns les autres. On trouve notre satisfaction lorsque nous sentons que nous sommes dans une spirale infernale qui ne s’arrêtera jamais à faire des chansons et des vidéos ! (Yihaaaa, la petite fan qui est en moi est aux anges ! NDRL)

Bon mais sinon, des concerts de prévu ?
Nous donnons notre premier concert en avril durant le Festival PIX du film danois à Copenhague. Et on espère que l’on jouera d’autres concerts dans un futur proche…

Merci beaucoup Far Away From Fiji pour cette interview !

Quelques liens …
Page Facebook : https://www.facebook.com/farawayfromfiji
Site officiel : http://farawayfromfiji.com/

Leur dernier clip vidéo, où à 2min26 on retrouve la fameuse photo du groupe :

1 réponse sur « Far Away From Fiji – Interview – 2012 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *