Catégories
Live reports

Festival International de la Chanson de Granby 2012 – Jours 4

Samedi 15 septembre.

Même si le point d’orgue de cette dernière journée est sans aucun doute la finale du concours du festival, on patiente tout l’après midi, au centre ville, sous les chapiteaux, en assistant à de nombreux concerts. Outre des créations pour les enfants (Henri Godon ; www.henrigodon.com / creason ; www.creason.ca), se succèdent des artistes comme les 8 babins (www.myspace.com/les8babins), Edouard Lagacé (www.facebook.com/edouardlagace), Racine Rose (www.racinerose.net) et surtout l’excellent Bernard Adamus (www.bernardadamus.bandcamp.com) qui avec sa fanfare déjantée et vitaminée nous fait penser à un mélange entre Arno, Bobby Lapointe, Tom Waits et une chorale de bucherons. Enorme succès auprès d’un public qui s’est déplacé en nombre et qui le connaît déjà depuis des années. Une belle découverte pour nous français.

Il est temps de se rendre au Palace pour la cérémonie de clôture de l’édition 2012. Après de longues et fastidieuses présélections (environ 230 CDs d’artistes québécois), 24 ont été retenu puis les 6 de ce soir. C’est Marjorie Fiset qui se lance à l’eau la première. La salle est comble (environ 1000 personnes) et sa pop un peu lisse reçoit un accueil courtois.

Geneviève Morissette lui succède et d’emblée intrigue l’assemblée avec sa pop rock excentrique. Très à l’aise sur scène, elle joue avec les spectateurs, parle de son psy et des conseils qu’il lui prodigue.

Déboule ensuite Rod le Stod et son acolyte Johnny Danger. Ensemble, ils se livrent à un hip hop francophone de bonne facture. Légèrement subversif (un texte sur la corruption dans le gouvernement, le gaz de schiste), il tombe néanmoins dans certains clichés. Qu’importe puisque le public lui fait une véritable ovation.

Les gourmandes sont un groupe de 4 filles qui chantent à capella des textes de « filles qui parlent des mecs ». C’est plutôt sympathique, frais et distrayant mais manque encore de maturité.

Pandaleon est le seul groupe de rock de la soirée. Bonne machine de scène, le groupe est extrêmement cohérent mais son style manque un peu d’abrasivité et semble hésiter entre le commercial et la débauche d’énergie.  C’est Rosie Valland qui clôture cette sélection. Elle est jeune et cela se ressent dans ses chansons. Elle affiche un certain potentiel mais qui doit encore murir pour qu’elle puisse se distinguer de la masse.

http://www.youtube.com/watch?v=ZMz5wxFvirg

Alors que les 110 membres du jury vont voter, on retrouve sur scène Radio Radio, porte parole du festival et groupe de hip hop acadien que l’on avait vu sur scène la veille. La prestation est efficace. Mais eux aussi naviguent à vue entre différents styles et ne semble pas vouloir choisir. Trop hip hop pour un public traditionnel, pas assez pour les fans de rap, ils ont le cul entre plusieurs chaises. Cela ne semble pas gêner le public local qui les plébiscite chaudement.

La sympathique Chloé Lacan (ex crevette d’acier) a fait le déplacement de France pour deux concerts. Devant une salle archi bondée, elle présente son travail. Accompagnée de son accordéon, elle propose deux chansons peu académiques mais foutrement excitantes qu’on ne saura pas ranger dans un style précis. Ce n’est pas grave car le public lui offre une belle ovation. Vivement que l’on assiste à un concert complet pour la cerner un peu plus.

22H30. C’est l’heure des résultats. Et cette année, c’est Rod le Stod qui gagne la finale. Il empoche par la même occasion 50 000 euros de prix. Les autres finalistes reçoivent aussi des récompenses beaucoup plus modestes (1000 euros, participation à des festivals québécois, workshops etc) mais qui devraient permettre à leur carrière de progresser. Ainsi se termine cette 44ième édition du festival international de la chanson de Granby. Une cuvée riche et diversifiée qui montre parfaitement la bonne santé de la scène francophone. A l’année prochaine !

Jour 1 / Jour2 /Jour 3/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *