Catégories
Live reports

Yasiin Bey Live – Nouveau Casino – 06.07.2013

Dans le cadre du Colors Music Estival, Yasiin Bey (anciennement Mos Def) nous présente son nouveau projet au Nouveau Casino, Bright Moments. Il se déroule en trois dates et trois thèmes différents « Sun », « Moon » et le dernier auquel nous avons assisté, « Stars ». La salle est comble pour cette 3ème et dernière date. Dj Fab (Hip Hop Résistance) aux platines ambiance le public en mixant des sons hip-hop old school en prenant le soin de les introduire par les morceaux de soul originaux utilisés pour le sample, une de ses spécialités ! Ce soir il est chaud, il nous envoie du lourd et réclame un maximum de bruit en finissant son set par un hit de Marvin Gay, I heard It Through The Grapevine.

La salle du Nouveau Casino est elle aussi ambiancée côté déco. Des ballons illuminés parsèment le plafond et des branchages pendent de celui-ci. Sur scène, la table des DJs est recouverte de roses blanches et de guirlandes lumineuses. La salle est plongée dans une semi obscurité aux néons violets qui transforment en lucioles ceux qui portent des habits blanc ! Il fait très chaud, le public s’impatiente et appelle l’incontournable Yasiin Bey. Un écran s’illumine derrière la table de DJ projetant un film de science-fiction des années 70 très lent où s’enchainent images de cockpit de vaisseau spatial et cosmonautes en huit clos qui créer une ambiance cosmique, lunaire.
Le Dj fait son entrée, on aperçoit aussi le célèbre photographe Mike Schreiber sur le côté de la scène muni d’un polaroïd et d’un appareil argentique !

Yasiin Bey arrive enfin dans un costume traditionnel des pays d’Afrique du nord. On le découvre en djellaba blanche et la tête recouverte d’un Shanti (tissu traditionnel d’Afrique de l’ouest). C’est surprenant de voir un MC en djellaba, l’évolution lié à la conversion à l’Islam de celui qui se faisait appeler Mos Def est maintenant palpable. Il porte un énorme bouquet de roses blanches dans ses bras qu’il dépose à même le sol et commence à les distribuer une à une au public. Les mains, les bras se tendent dans la fosse. Il lance des pétales au public.

Le show a commencé, il nous dit bonsoir et à ce moment-là des ballons blancs et noirs gonflés à l’hélium parsèment la salle. On comprendra de ce show que Yasiin Bey se présente plus en tant que MC au sens originel du terme que rappeur. Les morceaux instrumentaux de funk/électro des tout début du hip-hop comme le fameux Planet Rock d’Africa Bambaataa s’enchainent. Seul les DJs avertis et les rares B.Boys (breakdancers) ayant usées leurs vielles mixtapes pour travailler leurs popping ou leurs footworks comme mon binôme photographe ne seront pas dépaysés! On comprend mieux le choix de la vidéo projetée car ces vieux morceaux sont très influencés « Space Trip ». Comme l’un des artistes les plus samplé en hip-hop avec James Brown peut-être, à savoir Georges Clinton de Parliament Funkadelic et son P-Funk poussant le trait jusqu’à arriver sur scène dans un vaisseau spatial!

Le voyage musical continuera toute la soirée évoluant vers des sons plus teintés de soul et de hip-hop, Yasiin en bon MC parle et danse plus qu’il ne rap et chauffera le public en lui demandant tout au long de la soirée si il est content et criera le nom de son nouveau projet : Bright Moments. Si le terme « Block Party » est aujourd’hui utilisé à toutes les sauces, aucune d’entre celles auxquelles nous avons pu assister n’était aussi proche de l’essence d’une Block party que ce soir ! Que ce soit par la sélection musicale, la première place laissée à la musique, à la danse, le MC en retrait l’ambiance positive et surtout la durée du show ! Seul point différent, nous ne sommes pas dehors, mais surtout ici le DJ n’est pas la pièce maîtresse mais un support à Yaciin qui contrôle de son MacBook sur le côté de la scène la sélection musicale comme un chef d’orchestre ! Il contrôle tout d’ailleurs, en réponse à un spectateur demandant le classique Mathematics tiré du premier album solo de Mos Def, Black on both sides, Yasiin visiblement irrité nous expliquera que c’est son show  : « I’ve got the mic, you’ve got the ticket. Don’t expect me to do old tunes ». Il offrira un sac de sifflets au public, un show interactif….c’est plutôt cool !!! Et il nous embaumera avec de l’huile essentielle. Juste énorme !!

On s’attendait à un concert explosif avec du gros son boombap et un rappeur au flow détonnant, et bien non c’est une tout autre vibe, instants de pur plaisir et de bonheur et un flow juste calme avec un grand C. Un voyage spatial et mystique au racines de cette musique qui l’a influencée, qu’il a exploré et qu’il emmène aujourd’hui à un autre niveau en utilisant ses ingrédients de base !

Il descendra dans la salle pour aller à la rencontre de son public, ça me vaudra une tape amicale sur l’épaule avec un large sourire et une rose. Ce soir Yasiin Bay fait ce qu’il lui plaît…NO MATTER WHAT!!!!!

Crédits photo: Damien Paillard
Texte: Alice Marchal & Damien Paillard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *