Catégories
Live reports

Naâman Live – New Morning – 13.06.2013

Le billet annonçait Naâman & guest au New Morning le 13 juin dernier. Pourquoi “& guest” ? Eh bien je crois que je n’ai jamais vu un tel défilement d’artistes pour la sortie d’album d’un seul d’entre eux.

La salle se remplie très vite au rythme du Sound Systeme de FatBabs qui nous passe plusieurs morceaux qui plaisent forcément à tout le monde : Damian Marley ft Skrillex, Bob Marley, Buju Banton… Cependant je ne suis pas sûr que beaucoup de monde se soit aperçu qu’il s’agissait d’un Sound Systeme. En effet, les platines de FatBabs ne se trouvaient pas sur scène mais décalé à gauche de celle-ci. D’ailleurs, moi même je ne m’en suis rendu compte que tardivement.

Le concert démarre avec Join da Tease, groupe de reggae français qui sera aux Solidays le samedi 28 juin. L’introduction est très envoûtante, le groupe est sympathique, et la musique ratisse plutôt large (roots, ska, dancehall et même un morceau hiphop). Join da Tease dégage une bonne énergie sur scène et certains morceaux sont originaux et plutôt bien construits. Cependant on sent que le groupe peut être plus au point et plus “propre”. Mais l’esprit est à la fête dans la fosse, et le groupe nous renvoie en amour ce que la foule leur envoie en cris.

Après un entracte particulièrement long (trois quart d’heure) animé encore une fois par FatBabs injustement peu remarqué par le public, Naâman monte sur scène. La foule hurle, se bouscule et danse au rythme de Freedom sous la fumée planant au dessus des têtes (concert de reggae oblige). Les premiers morceaux s’enchaînent vite et l’ambiance n’a pas le temps de retomber. Malgré une chaleur exceptionnelle, personne ne reste immobile face à la musique festive et énergique du jeune chanteur normand. C’est un Naâman souriant et reconnaissant que l’on retrouve sur scène : “Merci à vous pour tout l’amour que vous me donnez !”. Après plusieurs morceaux, le premier invité monte sur la scène pour un featuring inattendu. Mais ce n’est que le début ! A peine le premier artiste descendu de scène, un second monte. Les chanteurs se succèdent pour accompagner Naâman : Scars, DEF, Mardjenal, Yellam… Tous débordant d’énergie et de vie. On sent une réelle complicité entre les différents chanteurs. Naâman se permet même de quitter le plateau pour laisser un morceau seul à Mardjinal et Yellam.

Arrive le grand moment de Smoke Tricks, quand Annah (que l’on peut voir dans le clip officiel) s’assoie sur un tabouret face au public, pétard à la main, et se met à fumer, puis à danser tout au long du morceau, pour finir par quitter la scène son joint terminé. Provocation ou petite folie de l’artiste ? Dans tout les cas, je ne suis pas certain que la salle (par là j’entends le propriétaire) apprécie grandement, mais lorsqu’on organise ce type de concert il faut s’y attendre.

Naâman – Smoke Tricks

Plus tard, autre grand moment avec House of Love accompagné par les cuivres de Join da Tease, puis Skanking Shoes, et Rebel for Life (Naâman interprète lui même le refrain de Cutty Ranks), trois morceaux que le public chante en chœur.

Arrive la fin du concert, Naâman et ses musiciens sortent, et immédiatement nous demandons un rappel. Vœu exaucé avec une ambiance plus festive que jamais ! Les derniers morceaux ne sont qu’une excuse pour bouger un peu plus jusqu’à l’épuisement très proche (il fait très chaud dans la fosse). Le concert se termine avec l’ensemble des artistes de la soirée sur scène, Naâman prend le temps de remercier chaque musicien, organisateur, et média les accompagnant (party time), en passant par son manager et l’ingénieur son de la soirée. On pense que c’est terminé, mais voilà FatBabs qui arrive champagne et gobelet à la main, et pour fêter la sortie de l’album (Deep Rockers, Back a Yard), le public se voit offrir l’apéro directement depuis la scène ! Le morceau se termine, Naâman nous salue avec toute l’équipe par une révérence théâtrale avant de quitter la scène.

Ce fût 3h30 de folie ! Sa musique produit plus que des sensations liées directement aux rythmes et aux mélodies, mais aussi un sentiment de fête et de solidarité. La prochaine fois qu’il passe sur Paris, j’y retourne sans hésitation !

2 réponses sur « Naâman Live – New Morning – 13.06.2013 »

C’était vraiment génial, moment de folie pure, plusieurs jours à redescendre doucement. Et avec les photos ça repart à fond. Je n’ai jamais vécu un truc pareil !!!
Love Naâman and Co. Vous fabriquez des instants magiques !!!

n oubliez pas le fatbab s les platines fument aussi ,du rêves aux bout des doigts !!!! peace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *