Catégories
Chroniques

Alberta Cross – Songs of Patience

L’été touchant à sa fin, je commence à délaisser peu à peu mes groupes d’été à la Summer Heart et Far Away From Fiji pour du rock, de la pop et autres dérivés. Et quelle agréable surprise que cet album d’Alberta Cross ! Moi qui ne connaissais pas du tout ce groupe, je le découvre avec un brillant opus : Songs of Patience qui m’a donné envie d’écouter les précédents.

Songs of Patience s’ouvre avec Magnolia. Un titre frais, accrocheur. Étrangement, il me fait (légèrement) penser à du New Radicals, en plus rock et en mieux bien-sûr, avec le côté aérien de Muse. S’ensuit Crate of Gold, où de suite la guitare se fait bien entendre. La voix sonne différemment, plus lointaine, comme si elle était filtrée. J’ai beaucoup apprécié le refrain de Lay Down, mais je trouve que la chanson est moins “intéressante” musicalement que les autres et sonne un peu comme du déjà-entendu. Come On Maker tend plus vers la ballade rock, la chanson est plus grave émotionnellement que les autres. On arrive à la moitié de l’album avec Ophelia On My Mind, mon morceau préféré de Songs of Patience. Du bon rock alternatif frais. Très frais. Et pour le coup, ça me fait encore un peu écho à du New Radicals.

Wasteland laisse la part belle à la voix de Petter Ericson Stakee. I Believe In Everything est un très beau morceau. Un peu mou pour moi qui avait déjà eu ma dose de ballade rock avec Come On Maker. Heureusement, Life Without Warning vient nous réveiller juste après avec une bonne intro rock. Puis on retourne à la fameuse ballade rock (qui m’a limite endormi) avec Money For The Weekend. J’ai l’impression qu’on est un coup dans du rock un peu poussif, et un coup dans du rock plus doux. A chaque chanson, ça alterne. L’album se clos avec Bonfires. Une voix, une guitare. Ok, le morceau est beau, vraiment beau, mais bon, moi qui commençait à m’endormir avec la chanson précédente, là je m’endors complètement. Avec une petite déprime en bonus.

En résumé, Songs of Patience est un album réussi d’indie rock, mais pas assez rock pour moi… En même temps, c’est sûrement pas pour rien que l’album s’appelle Songs of Patience…

Label : Ark Recordings / PIAS – Sortie : septembre 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *