Catégories
Live reports

We Love Sonique Live – Grande halle de la Villette – 05.2011

Samedi 28 mai avait lieu la soirée WE LOVE SONIQUE à la Grande halle de la Villette où jouaient Connan Mockasin, Caribou, SebastiAn, Carte Blanche et Busy P. Le crew d’Ed Banger Records connait bien ce lieu, il jouait donc en terrain conquis. Certains nous ont surpris et fait plaisir comme d’habitude, d’autres moins.

On commence avec Connan Mockasin, il joue les morceaux de son très bon album Forever Dolphin Love. Ayant enregistré son album seul il est ici accompagné par sa troupe de musiciens ( clavier, guitare, batterie ) et de deux jeunes japonaises aux percussions. La salle est remplie au tiers mais l’ambiance est bonne, le jeune néo-zélandais ne se prend pas la tête, il passe un bon moment avec le public et devient copain avec lui lorsqu’il interprète It’s Choade My Dear. L’heure qu’il passe à jouer donne l’illusion d’un trip psyché évoluant lentement comme le morceau Forever Dolphin Love.

C’est au tour de Caribou de passer aux platines. On a le droit à un son plus électro que celui de son dernier album Swim. La foule se rassemble et la salle commence à ressembler à un club, mais cela reste un tour de chauffe. Le public s’agite par intermittence, certains morceaux le faisant plus réagir que d’autres. C’est tout de même pour finir Sun qui nous fait le plus plaisir, le public ne résistant pas à l’envie d’entendre un morceau de l’album de l’artiste venu jouer le dj ce soir.

Arrive SebastiAn qui part en campagne pour son nouvel album Total. Le jeu de scène est excellent, il incarne un homme politique nationaliste et angoissant, une sorte de dictateur semblable à celui qu’on voit dans le film The Wall des Pink Floyd, reprenant les codes du nazisme. Il commence dans un nuage de fumée et avec un immense drapeau bleu, blanc, rouge en fond. Sur l’écran géant alternent ensuite des images subliminales pornographiques et des séquences filmées de son visage en gros plan tenant un discours impérialiste et totalitaire comme on peut le voir dans V pour Vendetta. Il mélange anciens morceaux et ceux du nouvel album pour lequel il démarre son Primary Tour pour 2012. Peu à peu le public est embrigadé par une propagande malsaine, l’ambiance monte d’un niveau quand il passe son remix de Human After All. La fièvre monte, les messages visuels ‘VOTEZ SEBASTIAN’, ‘SEBASTIAN PRESIDENT’ qui sont martelés à coups de basses rendent la foule dingue quand ils apparaissent. L’ambiance devient encore plus sombre, du haut de son estrade le dictateur continue ses promesses d’un avenir radieux pour le peuple et Ross Ross Ross fait exploser la foule en même tant que s’agitent les drapeaux noirs sur lesquels est imprimé en rouge l’hexagone marqué d’un gigantesque S. On continue dans cette propagande de plus en plus angoissante et la référence à The Wall devient évidente quand des images du film apparaissent. Puis c’est la furie, quand il joue Total les pogos fusent aussi vite que les images de sex, de surconsommation et de meurtre sur l’écran. Sebastian finit son show en tombant a la renverse du pupitre de ministre où il joue,  assassiné d’une balle dans le coeur. Plus qu’un set on a vu un show monstrueux ‘VOTEZ SEBASTIAN POUR UNE FRANCE QUI BOUGE’.

Changement d’ambiance, Dj Medhi et Riton du duo Carte Blanche entrent en scène. Ce sera tout aussi génial mais moins original. Le projet house de Dj Medhi fonctionne à merveille en live, le public adhère rapidement. Le duo fait plaisir à voir, ils échangent de platines entre deux accolades et profitent de l’instant tout autant que le public. Dj mehdi tout sourire n’hésite pas à laisser ses vinyles pour venir danser sur le devant de la scène aux cotés des deux danseuses qui animent le show. Le set est une bombe de dancefloor tout comme leur EP Black Billionaires, les sonorités house old school comme Royal House y côtoient l’électro. Le résultat est une house clinquante où le piano se pose sur des basses sourdes comme sur Jack On The Moon sorti récemment. Dj Mehdi ne résiste pas au plaisir de nous balancer son petit bijou Signatune réveillant ses fans de la première heure. Le projet house Carte Blanche de Dj Medhi est une sacrée réussite et cela d’autant plus en live.

Le patron de la maison Ed Banger Busy P conclue mais on est déçu. On aurait pu s’attendre à un petit speech comique de Pedro pour finir sur une bonne touche puis à un mix festif comme à son habitude, mais non, un problème de son fait retomber la formidable ambiance apportée jusqu’alors. Une fois le problème réglé, c’est un set minimale-iste, pas de hip-hop ni d’électro ou de dubstep. Pedro Winter est un clown blanc ce soir. La salle se vide un peu et on s’en va en restant sur sa faim.

Un très bon événement avec une programmation éclectique dont on retiendra par-dessus tout la performance grandiose de Sébastian !

4 réponses sur « We Love Sonique Live – Grande halle de la Villette – 05.2011 »

Il est vraiment en dehors de tout types d’etiquettes il est un des seuls dans ce milieu à apporter un univers qui colle à sa musique ( à l’image de justice ou Daft Punk) Peut etre la 3eme virtuose de chez Ed Banger
You heard it here first

Plutôt cool la rétrospective, on imagine bien l’ambiance de la soirée. Je regrette encore plus de ne pas y avoir été du coup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *