Catégories
Chroniques

Soklak – Maow Airlines

Aout 2011. J’aurais tant aimé partir dépenser mes salaires dans des vacances bien méritées. Me retrouver aux bords de la croisière s’amuse ou du yacht à Bolloré. Mais voilà, pour des raisons personnelles sur lesquelles je ne vais pas m’étaler (à moins que vous soyez branché par un blog sur la couleur des tapisseries ou l’électricité…), je ne suis pas parti… Ne me restait plus beaucoup de solutions, les voyages psychédéliques, WoW, où l’embarquement immédiat sur le premier moyen courrier de la compagnie Maow Airlines. Fort heureusement pour moi je pris l’option numéro 3 (ou pas).

Sur la piste de décollage, l’hôtesse de l’air vous souhaite la bienvenue à bord ainsi qu’un agréable voyage, elle vous présente le commandant de bord Soklak Elgato et vous informe qu’un service open bar et coffee shop seront proposés afin de se détendre … Les vacance commencent bien ! Je m’installe bien confortablement.

Première escale à Cabron, je me doutais bien que j’allais atterrir dans un pays chaud, l’hôtesse de l’air Rachel Claudio (maow !!!) prête ses refrains félins au commandant de bord. Lui même m’avait prévenu qu’il se faisait bronzer son cerveau sur le soleil de Roy Ayers. Ambiance tranquilamante donc.

Deuxième escale à Gauloise, ambiance titi parisienne version guitare,basse clavier funky, je vais pas trop m’attarder là dessus mais il m’est  arrivé des bricoles  à cette escale (écouter le texte et vous comprendrez…)

Ensuite je suis passé par la malle. Ambiance décontractée, fluidamente comme y disent là bas malgré la présentation triste du décor par le commandant de bord.

Cinquième étape. Après un looping effectué et un changement de co-pilote. Lartizan avait prêté son manche à TNT. L’hôtesse de l’air cette fois c’est Lyricson. Moi qui pensait atterir en Jamaïque … Je n’ai eu le droit qu’à une carte postale,  un peu déçu je re-décolle.

Et là pas dessus du voyage je me retrouve à Tranquilamente city qui fera office de destination finale. Et ouais les vacances ça passe trop vite … Là bas je me suis fait quand même bien plaisir, il faisait bien beau, bien chaud. L’ambiance était so funky.

Je repars avec le sentiment d’avoir tout de même bien profité de ses vacances (chez moi ). Ce coquin de commandant de bord hip hop, graffeur averti et rappeur hors normes vaut son pesant de croquettes (maow).

Légère déception tout de même les refrains m’ont saoulé en général (mais j’aime pas ça…). Les ambiances Soulful, funky et jazzy de cet EP vous feront passer de bons moments l’été. L’hiver ? Bonnes nouvelles, j’ai prévu des vacances aussi et j’ai à nouveau choisi Maow airlines comme compagnie.

K@rue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *