Catégories
Chroniques

Scratch Bandits Crew – En petites coupures – EP

Trop rare pour passer à côté, les turntableurs, tels que Birdy Nam Nam ou Pulpalicious pour ne citer qu’eux, développent un univers musical et visuel unique, riche et varié ; tant dans les sons qu’ils sélectionnent minutieusement, que dans les genres musicaux qu’ils adoptent. Découvert au Printemps de Bourges d’Avril  2009, le Scratch Bandits Crew ne déroge pas à la règle avec ce premier EP intitulé « En petites coupures » … Au voleur !!!

Ce quatuor Lyonnais composés des Djs : Supa-Jay, Syr, Geoffresh et Perf ;  se démarque néanmoins par un aspect live plus instrumentalisé car ils enregistrent eux même leurs samples de batterie, cuivres, percussions et autres synthés.

Tout au long des 8 titres de leur premier opus, c’est comme s’ils testaient leur came avant de la dealer directement de la main à la main, ou devrais-je dire de leurs platines au public, en live sur scène.

Les festivités commencent avec « En petite coupures …« , entrée en matière à l’ambiance funky résolument hip-hop, joviale et gorgé de soleil, Leurs vinyles semblent nous sourire tels de grands Smileys prêts à diffuser du bien être à son auditoire.

On glisse vers une sonorité plus orienté Rock mais tiré vers le bas avec un son strident, comme enregistré dans un garage.

La prouesse technique est de mise mais l’ensemble du morceau reste cependant inaudible de part le mélange, ou plutôt la superposition d’instruments mixés et scratchés ensemble…La fin dénote avec  une tonalité plus jazzy et douce à souhait qu’on aurait aimé retrouver plus longuement sur le morceau.

Pourquoi cette brève entremise qu’est « Yo interlude » ne se présente-t-elle pas comme l’introduction de l‘album ? (où elle aurait été sublimé et mis en avant par son côté original du scratch purement hip-hop).

Surtout que cette pseudo-intro enchaine parfaitement sur « S.B.I.C. » qui, même si elle reste très saccadé et peine à trouver un véritable rythme général, prouve bien l’étendu de la créativité du groupe et sa couleur musicale très orientée Electro Hip-hop, en passant du Trip-hop  jusqu’au Funk allant même jusqu’au Jazz.

Avec « Scratch Luniaire, World première » nous  avons droit à une lourde ligne de basse quelques maps  de synthé graves, des cuivres que viendrons enfin compléter  un impérial orgue d’Eglise … Tout ce petit monde est transcendé sous les mains du quatuor qui saupoudre l’ensemble d’une pincés de scratch forts à propos !

Il ne s’agit d’ailleurs pas la d’un, mais quasiment deux morceaux dont la seconde partie, plus cohérente que la première, semble en réalité, être le produit final.

« Noisy jungle Interlude« , deuxième interlude dont on a beaucoup de difficultés à saisir l’intérêt.

Pour « In my head » Dès les premières notes lancés…pardon…Scratchés par les 4 troublions-DJs, on sent la tournure que va prendre la piste, tout du moins, on l’espère … Aucune déception ne viendra ternir notre moral : une intensité jouissive qui voit son apogée avec une accélération frénétique et psychédélique du tempo.

L’utilisation de guitares électrique et d’accordéon comme scratch est judicieuse et fait toujours sont effet sur ce type de prod’. D’ailleurs ce morceaux est celui qui se rapproche le plus des sonorités Birdy-Nam-Namiennes tant appréciées.

Un « break your neck » scandé et efficace sur la fin du morceau, soit plus de 6 minutes de musique diversifiée et variée pour le plaisir de nos oreilles, grandes ouverte à la nouveauté et l’originalité du groupe.

Arrive LE JACKPOT des Bandits, LE BIJOUX du Crew qui conclu merveilleusement bien l’album par une production constante, tout en beauté et avec une atmosphère purement Jazzy, des gimmicks Hip-hop à souhait et une ligne de basse terriblement efficace.

« It’s about show time » à peine finie, on se dit que c’est court … trop court !

Avec 6 véritables chansons, deux interludes qui pourraient être mieux exploitées et véritablement 3 titres qui sortent du lot, on ne peut s’empêcher de mettre la dernière piste en boucle et guetter un prochain opus que l’ on espère fort d’une richesse sonore dont on sait que leur caverne déborde … sésame étonne moi !

Myspace Scratch Bandits Crew

Chronique du Live à Glazart 2010

2 réponses sur « Scratch Bandits Crew – En petites coupures – EP »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *