Catégories
Chroniques Videos

Milk Coffee and Sugar

Le voilà enfin, ce tant attendu Milk Coffee and Sugar ; en tout cas pour moi depuis la découverte de ce clip, « Alien » , un jour d’hiver …

Gael et Edgar, les MC’S, ne sont pourtant pas apparus comme ça du jour au lendemain ; 5 ans de scènes en commun, un roman « Coffee » pour Edgar en 2008, un EP en 2009 et ce 15 titres chez 6D prod en 2010.

J’ai essayé beaucoup de variétés de cafés dans ma vie, pourquoi mon torréfacteur m’a-t-il caché celui là ?

Je ne sais comment résumer en une chronique un album d’une telle densité. Le titre nous en donne une idée : un subtil mélange entre la douceur du lait, le corsé du café et la sensualité du sucre.

Les deux MC’S savent manier la langue française, ils jouent avec les mots, se jouent de nous sans jamais se moquer. Tout est pesé, chaque mot, chaque rime ; chez eux, pas de gâchis, tout a un sens.

Ils se baladent dans un monde, le leur, le notre ; ils ont à la fois les pieds sur terre et la tête dans les nuages ; ils sont à la fois militants, écolos et poètes.

Dans cet opus, ça va d’un triste constat de l’état de notre système dans « Alien » ou « Parce que », pour déboucher sur une note d’espoir dans « Allumez les briquets » ; en passant par un hommage au Rwanda (pays d’origine de Gael) et à l’Afrique en général d’ailleurs, dans « Hope Anthem » avec la jolie voix de Jali ; mais aussi par une ode à l’amour dans « Elles ».

Tantôt ils rappent, tantôt ils slament, sur de bonnes instrus relativement épurées (le tout mixé par Philippe Weiss) aux sonorités hip-hop, comme dans « Prévu, pas prévu », funky dans « Rise Up » feat le groupe sud africain « Tumi and the Volume », jazzy dans le superbe « Café zèbre » ; à noter aussi un morceau avec l’excellent Beat Assaillant , « premières fois ».

Ils nous servent sur un plateau leurs sentiments, sans honte, sans censure, sans obscénité ; mélangeant les styles et références ; c’est pour ça, que ça nous parle.

Lorsque j’ai entendu « Alien » la première fois, j’ai été bouleversé, cette chanson était si juste, ils avaient visé pile dans mon cœur. Je me suis dit « je ne suis pas seul à penser ça ! » ; j’avais l’impression qu’ils l’avaient écrite pour moi. C’est ça leur force ; c’est qu’ils sont comme nous, parlent de nous, pour nous. Ils nous donnent envie de réfléchir, de sourire, de se battre ; comme ils le disent eux-mêmes, « enflammons nous, ne nous laissons pas étiquetés ».

Enfin, ils me donnent envie d’une chose en terminant cette chronique, c’est de réécouter encore et encore leur cd.

Label : 6D prod –  Sortie : Mai 2010

2 réponses sur « Milk Coffee and Sugar »

Belle chronique…Je viens de decouvrir.
Exactement la meme sensation pour Alien ,ca fait du bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *