Catégories
Live reports

Marianne Feder Live – Decembre 2008

marianefeder-livedecembre2008

Des instruments, des câbles, un parquet tout nu et trois pieds de micro, la petite scène sans artifices du théâtre du Petit Saint Martin est prête à accueillir Marianne Feder, ses musiciens et ses petites histoires de femme.

Pour ceux qui ne la connaissent pas, Marianne Feder, voyez vous, écrit ses chansons du fond de son lit. Une fois bien au chaud sous la couette, elle se raconte des histoires qui deviendront ses textes et qui trouveront à leurs tours écho dans les oreilles d’autres jolies trentenaires. Une façon d’écrire si féminine qu’elle en viendrait presque à en apprendre aux hommes !

Après  « le nombril du monde », « Toi mon indien » sortit le 13 octobre 2008 est donc son deuxième album et c’est pour le soutenir que Marianne a occupé le théâtre du Petit Saint Martin du 2 au 6 décembre. Entrons donc dans le vif du sujet.

Fidèle à son univers, Marianne dévoile ses chansons comme on présenterait une collection d’objets personnels, entrecoupant les morceaux de commentaires quelques peu théâtraux. C’est d’ailleurs l’impression générale que m’a laissé ce concert à savoir cette théâtralisation, les musiciens intervenant comme des protagonistes d’une histoire pour enfant. Toutefois si la première partie du concert a pris le temps de s’installer, l’ambiance c’est franchement réchauffée avec l’apparition d’Alexis HK pour la chanson « Le blues à deux accords » et n’est jamais retombée par la suite avec notamment un finish très classe, « l’hymne au contretemps » a cappella reprise par le public … quelle sortie !

En parlant de protagonistes, j’en profite pour faire un focus sur les musiciens, qui ont été excellents, excusez moi pour les noms, mais chapeau Mr contrebasse, bravo Mme cuivre & percutions et félicitation Mr guitare, pour avoir su porter sur scène un album aussi intimiste sans jamais perdre le public.

1 réponse sur « Marianne Feder Live – Decembre 2008 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *