Catégories
Live reports

Les Wampas par Evelyne – Le Plan – 29 mai 2009

wampaslive-01

Aaah, un concert des Wampas à chroniquer, c’est comme une petite confiserie qu’on attend avec impatience! La salle du Plan les connait bien : elle les accueille régulièrement depuis plusieurs années.

Mais avant, place au cynisme de The Inspector Cluzo, un duo qui compte « nous botter notre putain de cul » et nous « la mettre bien profond », au moins ils annoncent la couleur d’entrée de jeu. En résumé, un batteur et un guitariste/chanteur se partage la scène, ils nous balancent un vacarme de dingue, leur son est massif, les bouchons d’oreilles s’imposent dès les premières notes.

Dans un premier temps, j’accroche difficilement, même si le chant caméléon est bien maîtrisé! Les sonorités métal sont sans grande originalité. Ce qui prime ici, c’est le mélange des genres et sur certains morceaux, ça fonctionne : une voix funk funky fresh alliée à des braillements, une bonne présence et des rythmes plutôt entrainants. L’humour particulier distillé par le groupe fait parti de « leur charme ». On a bien retenu la leçon : « fuck the bass player », il ne sert à rien! Efficace, mais je n’en garde pas non plus un souvenir impérissable!

Après un temps d’attente relativement court, les lumières s’éteignent et une voix gutturale nous annonce que « Les Wampas sont la preuve que Dieu existe », pour ceux qui en doutaient encore! Ils arrivent, Didier brille ce soir : il porte un magnifique pantalon rose retenu par une ceinture rose bonbon, et un inénarrable tee-shirt doté d’une inscription rose brillante que je n’ai pas pu déchiffrer!

C’est le moment où par honnêteté envers mon lecteur je le préviens que je n’ai pas pris mes notes consciencieusement, notamment pour l’ordre de la playlist : danser, sauter et chanter (euh crier…), est incompatible avec écrire!

Ils commencent par une version écourtée de « Comme un punk en hiver« , et enchaîne avec  « L’aquarium tactile« . Didier a tout assorti ce soir : il utilise une guitare rose Hello Kitty! Plusieurs morceaux du dernier album sont joués : « Persistance rétinienne« , « Un dimanche à Strasbourg« , « I hate Switzerland« , « La plus belle chanson d’amour« , « Elle est où ma loge » et « Les Wampas sont la preuve que Dieu existe« , « Nevers était si bleue« , moment de découverte pour ceux qui n’ont pas eu le temps d’écouter ce disque! Du coup la setlist ne ressemble pas à celles des autres concerts que j’ai pu voir, ça change un peu, on a moins l’impression d’écouter un « best-of » du groupe, cependant beaucoup de leurs morceaux phares trouvent leur place. Parmi eux, « Rimini« , « Les bottes rouges« , « Trop précieux« , « Manu Chao« , « Petite fille » (comme il se doit, je suis montée sur scène, oui, je suis fan!)… Des reprises : des extraits de « Macho Man« , « YMCA« , « Ou sont les femmes? », et « L’idole des jeunes » a été transformé en « L’idole des punk« , un instant d’intense émotion!

Objectivement, oui, Didier en a fait trois tonnes : plusieurs traversées de la salle en équilibre sur le public, il a tapé un peu partout avec son micro, s’est accroché à la rampe de spots malgré les très fortes protestations de ses techniciens… « Toutafon » tel est leur credo, à un moment on n’était pas loin de la saturation sonore, et vous rajoutez par dessus la voix toute cassée de Didier, qui en devenait éraillée. Si on aime les Wampas, c’est aussi pour ça, un grand n’importe quoi, qui tient sur la distance : plus d’une heure trente de concert, avec deux ou trois rappels en prime (je ne sais plus là!)

Un bon concert des Wampas, un peu long quand il s’agissait de se balader sur le public, on note également la présence très discrète du bassiste que l’on voyait à peine, en retrait. Je suis sortie cassée de partout, mais ça vaut le coup, foncez, c’est à voir au moins une fois!

Quelqu’un peut juste me dire si Tony Truant a plaisanté en balançant le pied de micro, une fois le concert fini, sur le public qui restait? Vu de l’extérieur c’était très limite comme geste …

Et maintenant rien que pour vous comme deux chroniques valent mieux qu’une , le live des Wampas vu par Marie juste ICI !

Crédits Photo : Jennifer Jaïs

3 réponses sur « Les Wampas par Evelyne – Le Plan – 29 mai 2009 »

Chouette texte Evy, ça se voit même pas trop que t’es fane ! 🙂
Et cool de vous lire en parallèle toi et Marie !!

(je peux faire un copier coller de mon comm pour Marie, je change juste les prénoms ? haha :))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *