Catégories
Live reports

Le Bal des Enragés – 6 février 2010 – Le Plan – Ris-Orangis

Après une sympathique interview des chanteurs du Bal des Enragés, le moment est venu de les découvrir sur la scène du Plan à Ris-Orangis (91). Piqûre de rappel, tous les membres ou quelques uns des groupes suivants, Lofofora, Tagada Jones, Punish Yourself, Parabellum et Black Bomb A, ainsi que Lolo le fourbe (pour les danses de feu) se retrouvent pour composer une affiche prestigieuse. Le Plan est quasiment au complet et je ne suis pas la seule à m’impatienter. Enfin, extinction des lumières vers 21h30, c’est parti !

« Anarchie en Sarkozy » interprétée par Reuno (Lofofora) et Niko ( Tagada Jones) annonce la couleur. Le Plan, devant la scène lève le poing, pogote, saute… Suit une interprétation d’ « I wanna be your dog» par VX (Punish Yourself) qui retient Lolo le fourbe en laisse. Dans le désordre on retrouve des reprises de Green Day, The Exploited, Rammstein (où Klodia, danseuse, ceinturée de laiton fait voler les étincelles !). « Amsterdam » version Parabellum revient à Lofofora.

Poun (Black Bomb A) mettra littéralement le Plan au bord de l’explosion dès les premières notes de « Sugar » de System of a down, il enchaîne avec « Killing in the name » de Rage Against The Machine. Deux reprises de très haute volée, simplement excellentes ! Un des meilleurs passages de ce bal me concernant.

Un peu plus de calme sur « Zobi la Mouche » des Négresses Vertes, on ondule, au rythme des chorégraphies de la délicieuse Klodia. Ca commence à chauffer devant la scène, et Reuno est arrosé par un membre du public, encore un qui aurait pu rester chez lui…

Je connais un léger moment de presque-hystérie quand Niko (Tagada Jones) évoque Didier Wampas et démarre « Ce soir c’est Noël », enfin j’ai surtout la voix qui commence à dérailler à force de crier !

On visite toujours les classiques punk en compagnie des enragés, jusqu’au moment où ils débarquent tous sur scène pour « Vive le feu ». Klodia, les flammes au bout des doigts occupe la place centrale. Une belle énergie se dégage, le Plan chante a capella, en redemande, et ça repart avec les instruments !

On a droit à un rappel, puis un autre, et encore un autre (avec Daniel, le guitariste de Lofofora qui endossera le costume capillaire d’Angus Young )… le bal semble ne pas s’achever, c’est royal, mais toutes les bonnes choses ont une fin.

Cette idée de se regrouper est brillante, on a le plaisir d’écouter une playlist assez éclectique en définitive allant du punk au métal et au rock français, chacun peut y trouver son compte, se défouler, découvrir… Le show est bien mené, les musiciens se succèdent très rapidement, on on ne s’aperçoit pas qu’à chaque morceau tout est modifié. Bonne humeur, communication avec le public, humour, générosité, peuvent résumer ce bal des enragés. On n’oublie pas les quelques relous de service qui aiment bien titiller aussi bien physiquement que verbalement les chanteurs et musiciens, mais ils n’ont pas été assez nombreux pour pourrir la soirée.

Verdict : à faire ou à refaire sans hésitations !

Merci à Julie du Plan, et à Dawa pour les photos!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *