Catégories
Chroniques

Julia Stone – By the Horns

A en voir l’indéniable talent de cette jeune australienne, moitié de Angus & Julia Stone, on pourrait penser qu’il fait bon s’appeler Stone lorsqu’on fait de la musique, que l’on parle d’Angie Stone ou des pierres qui roulent.

Ainsi, Julia Stone se sépare de son frère  Angus pour se lancer dans une carrière solo. Après un premier album en 2011 The Memory Machine, la jeune femme revient avec ce nouvel opus By the Horns. Un très beau disque empreint d’un doux spleen, de mélodies entêtantes et de poésie.

Il convient de citer l’extraordinaire participation de Benjamin Biolay, pour un Let’s Forget qu’on ne risque pourtant pas d’oublier. Les paroles sont d’un goût imprononçable et la voix de Julia Stone magnifie le morceau pour en faire un tube.

On avance donc dans ce deuxième album solo By the Horns en toute confiance, rassuré par ce premier titre. Les fans de la première heure retrouveront la touche folk dans les morceaux Bloodbuzz Ohio, It’s all okay ou Justine.

Julia Stone nous livre un disque superbe, peut-être un peu lent, mais très certainement envoûtant. La voix est entourée de miel, sa musique semble nous emporter dans un univers vaporeux, celui de la jeune femme, qui peut rappeler celui d’une certaine Emilie Simon. Un album tout en délicatesse et en volupté. Break Apart en est sûrement la plus belle chanson !

A ne pas louper cet été, même si on peut regretter un léger manque d’énervement dans la douzaine de morceaux présents sur l’opus.

Auriane Hamon

1 réponse sur « Julia Stone – By the Horns »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *