Catégories
Chroniques Videos

Zoey Van Goey – The Cage was unlocked all Along

ZoeyVanGoey-The CagewasunlockedallAlong

Belle découverte que ce premier, mais très abouti, album de Zoey Van Goey, un groupe cosmo(pop)lite né de la rencontre entre un canadien, un irlandais et une anglaise à l’Université de Glasgow.

« The Cage was unlocked all Along » nous embarque dès la première écoute dans son univers réjouissant et fantaisiste servi par des mélodies harmonieuses et des paroles décalées. Un univers illustré par une remarquable pochette qui représente un couple qui s’enfuie d’une île peuplée d’êtres fantastiques et menaçants à bord d’une baignoire volante.

La voix féminine charme par sa justesse et ses accentuations british. Si elle domine sur l’ensemble des morceaux, son alter ego masculin n’est jamais loin pour les chœurs ou pour lui répondre sur des duos légers et entrainants qui sonnent comme des comptines modernes.

Les textes évoquent diverses préoccupations estudiantines « so 2009 » : angoisses quant à la fin du monde tant annoncée ou l’histoire de ces jeunes paumés partis enseigner l’anglais au Japon. Quelque soit le sujet invoqué, les textes ne s’adressent jamais qu’à la deuxième personne du singulier : « you», autrement dit, l’être aimée. La peur de le perdre transparait tout au long de l’album.

Une tonalité romantique donc, à ne pas assimiler à de la mièvrerie. Banjos, orgues, synthés vintages, et multiples effets sonores…Grâce à la variété et la subtilité des arrangements, le groupe évite le piège d’une pop trop consensuelle tout en laissant la part belle aux ballades mélodieuses, tantôt mélancoliques, parfois teintées de folk celtique, influence écossaise oblige.

Zoey Van Goey enchante et émeut inlassablement au fil des écoutes. « The Cage was unlocked all along » est  vraiment une réussite et je vous le recommande vivement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *