Catégories
Chroniques Videos

The Elderberries – Ignorance and bliss

the-elderberries-ignorance-and-bliss

Dress code de cette chronique : port de la moustache obligatoire, petite coquetterie que les cinq membres du groupe arborent fièrement (postiche or not postiche?). The Edelberries présentent  « Ignorance and bliss », album au titre complètement trompeur, ne surtout pas s’y fier.

Pour la petite bio de rigueur :  création en 2002;  nous sommes en présence de trois anglais (chant, guitare et basse), d’un guitariste canadien et d’un batteur français, ils ont composé la bande-originale du film Hellphone de James Huth (2007). « Ignorance & Bliss » succède à « Nothing ventured, nothing gained« , également daté de 2007.

Les premières notes de ce second opus sont loin d’être « bliss »! Les trois premiers morceaux s’enchaînent, tube sur tube, efficaces, droit au but, The Edelberries annonce la couleur! Alors, oui, une once de bon vieux heavy-métal et de hard-rock, une goutte de Placebo dans la guitare, mais ça reste d’une fraîcheur, belle performance! « False Acquaintance », entre autre vous fera sauter et secouer la tête, mais on peut aussi citer « It doesn’t really matter » (qui fait l’objet d’un clip).

Une voix bien travaillée, timbre non formaté, malgré des intonations à la Chris Cornell (« Gone too far » et « Ungracious« ) soutenue par tous les autres membres du groupe pour les choeurs. Guitares rock et saturées à  souhait, une section rythmique nerveuse…

« Visions » et « Far away » reposent un peu votre corps, ce n’est pas du luxe, mais on a qu’une seule envie c’est que cela reparte de plus belle! Ce disque, par ce qu’il dégage, fait oublier qu’ils puisent dans des influences où beaucoup avant eux ont déjà pioché, mais, ils ont fait réussi une bonne alchimie de tout cela. Le résultat final est un bon album rock qui devrait installer The Elderberries au rang de groupe avec lequel il faut désormais compter.

Un monde plein d’humour aussi : notez le concours de moustache : la plus belle remporte une place au concert de son choix (oui la moustache peut choisir où elle veut sortir, elle est indépendante). Autre initiative, un disque acheté, une place de concert offerte, sympa, surtout s’ils envoient autant d’énergie que le CD!!

Myspace The Elderberries

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *