Catégories
A la une Chroniques

The Dynamics – 180 000 miles and counting

Salut ! J’ai 8 minutes pour vous dire que 180 000 miles and counting le dernier album des Dynamics c’est de la dynamite ! Au commencement pour moi c’est la trouvaille d’un 45t bleu où était écrit The Dynamics Une poupée qui fait non. Et moi même me le dis je …  nan !

Par curiosité je creuse un peu et découvre un groupe formé en 2003 comprennant  des personnes pas tout à fait inconnues pour moi fesant des covers des white stripes, des stones, de Led Zep,ou encore de Prince version reggae roots.

Ce goupe compte à son actif :
Eric Duperray aka Mr Day, chanteur soul qui a aussi donné son patronyme à son groupe. C’est l’un des chanteurs les plus respecté en france dans le registre soul. Lui ! Dejà je le connais !
Mounam : touche féminine du groupe qui officie dans plusieurs formations (Mr President, Quasimode, Nu Tropic) et dans plusieurs registres (blues,gospel) . Tout cela m’évoque encore bien des choses … Remy Kaprielan : batteur de Natty Bass, de belle du Berry et de Mr Day. Le spectre est large ! Mr Flab Masta (machines, guitare & effets) : Originaire de Boston, décrit comme un musicien colporteur. il utilise un équipement « vintage » et fournit au son du groupe une couleur Dub hors du temps. Stevie Levi (chant) : Originaire de Bristol (UK) et grand habitué des sound-systems britanniques, Stevie s’est installé à Lyon pour rejoindre The Dynamics. Autant influencé par Horace Andy que par Marvin Gaye, c’est un véritable songwritter, il oscille entre un style crooner à la Ken Boothe et l’entertainer (souvent comparé à U-Roy).

L’histoire raconte que  ces  personnes seseraient croisés de cafés en cafés, de concerts en concerts et  partageant le même amour de la Soul américaine et de la musique en général. Les liens d’amitiés seraient nés. Le Groupe est né !

S’ensuit une Success Story :
De bars en bars, de soirées étudiantes en ré_soi étudiantes. Ils se voient même partager la scène avec High Tone, Soulwax et Arrested Development en jouant sur le toit du Palais au festival de Cannes. Des mails  affluent pour trouver leurs morceaux et les avoir en concert. Leur 45t trouvent echo un peu partout dans le monde…

Leur premier album Versions Excursions (produit par Patchworks) emprunte des tubes planètaires et les rejoue sauce reggae/dub. Il se vend a 20 000 exemplaires. Le groupe file défendre cet album dans les festivals pendant près de 3 ans à travers le monde et revient très inspirés par le voyage.

En effet leur second album 180 000 miles and counting sort aujourd’hui et confirme qu’ils sont visiblement prêt à redecoller.

Cet album se veut plus personnel puisqu’il affiche à 80 % des compositions du groupe. Celles ci invite au voyage (Shibuya) ou rendent hommage à des personnes rencontrés à travers leur tournée. Le groupe utilise toujours la recette de son succès (influences soul/dub/reggae/gospel avec un son qui oscille entre vintage et moderne) en témoigne le morceau I know she care.

L’album compte aussi 3 reprises :
Money des O’Jays. Excellent ! En pleine crise financière, bancaire, ce morceau enfonce le clou en douceur…
Walk on the wild side. Ce morceau  de Lou Reed reprend de sa coolitude avec cette version !!!
La poupée qui fait non. Ça plaira sans doute à certains mais pour moi c’est toujours nan !

Bref (j’avais dis 8 minutes…), cet album est remplis de bonnes vibes, de bonne humeur, de reprises originales, d’invitaions au voyage. Dommage qu’il ne soit sortit que le 19 septembre. Il aurait parfaitement accompagné l’été …Remarquez, en cette péride de rentrée morose,  rien ne nous empêche de le prolonger !

Label : Big Single / Favorite Rec – Sortie : Septembre 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *