Catégories
News - Actualités

STEADLÜR – STEADLÜR

STEALDUR

Venus d’Atlanta, Steadlür débarque en Europe avec l’album des débuts, un opus sans nom. Le chanteur et le batteur sont frères, et ils sont tellements tous potes que le bassite et le guitariste ont décidé eux aussi de porter le patronyme de Steadlür. Surlookés, je me méfie un peu (slims de rigueur, coupes de cheveux étudiées au millimètre…), la panoplie me fait craindre le pire.

Allez, je surmonte mes a priori, j’ai tenu jusqu’au septième morceau (sur douze). D’après leur myspace, ils font du rock comme ils le sentent, mêlent leurs influences 80’s et 90’s revendiquées (ils ne peuvent pas faire autrement tellement c’est flagrant!). Si on parle en terme de produit, il est bon, efficace taillé pour la bande FM et les films de teenagers américains (la plus parfaite illustration étant « My mom hates me« ). « Time« , « Livin’ a lie » et « It’s too late » sont trop clichés. « Change » propose une intro plus originale, mais le reste du morceau n’offre pas surprises, il reste cependant agréable à écouter.

J’admets que les Steadlür ne sont pas bien tombés avec moi, fan des Guns n’ Roses et de Velvet Revolver, l’ombre de ces deux groupes plane trop à mon goût sur cet album! Rendons et laissons à Slash ce qui est à Slash.

Vous pouvez passer à côté du groupe à moins d’être un fan du genre, sinon écoutez les originaux. Steadlür? Un groupe pour assurer les premières parties…

My space Steadlür

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *