Catégories
Chroniques

Pablo – Turntable technology

Pablo-Turntabletechnology

Les vacances sont souvent synonyme de rattrapage … en bon retardataire, je vous propose de revenir sur une très belle sortie de la fin novembre. Michael Hunter alias Pablo est à l’origine du sujet du jour « Turntable technology« , introduction didactique au sampling, ou comment élever le patchwork au rang de travail d’orfèvre.

Si le nom de Michael Hunter ne vous évoque pas grand-chose, il est aussi connu pour le projet Butch Cassidy Sound System et pour avoir aussi composé la musique des jeux Grand Theft Auto San Andreas et Grand Theft Auto IV … Entre électro-Dub et Hip-hop instrumental il y a comme qui dirait un dénominateur commun … vous avez dit sampling ?

Pour ce nouveau projet sous le pseudonyme de Pablo, Michael Hunter a pris soin de mélanger les genres en se servant dans tous les répertoires pour composer son album … il brasse ainsi avec brio, Soul, Jazz, Reggae, Musique électronique, Hip-Hop et même Musique cinématographique … un mélange étonnamment équilibré et digeste qui sonne un tantinet oldschool.

Constitué de deux disques, Turntable technology propose sur le premier de découvrir un univers (parallèle) à mi chemin entre passé et présent, sorte de  mustang shelby des années 60 équipée d’un autoradio 5.1 … Après l’entrainante soul de « Sing » et de « Fairchild » – si chère à un autre grand tailleur de cire – vous sombrerez dans le langoureux « Turn the page » qui me rappelle à mes amour anciennes et le très bon « Music to Make Love to Your Old Lady By » produit en 2001 par Dan The Automator ou encore les petits français de Rouge Rouge. Il serra aussi question d’africanisme dans les cuivres de « Speed check« , d’électro-jazz teinté d’abstract Hip-Hop dans « The story of sampling » et de Fusion-Funk dans « Goes to pluto« . Quel voyage mes amis !

Vous trouverez sur le deuxième disque une bonne partie des titres du premier dans leur versions instrumentales ainsi que huit autres pépites tout aussi inspirées. Parmi ces dernières, citons pour le plaisir « Into the deep blue » magnifique balade sicilienne dont le seul défaut est d’être trop courte, « Puzzled picture » avec son petit côté brigades du tigre ou encore « Journey’s end » mélopée prenante à la Craig Armstrong.

Que dire pour clôturer cette chronique sinon que Turntable technology permettra au plus organiques d’entre vous de vous faire à cette belle science qu’est le sampling et pour les amateurs du genre qu’il serrait de mauvais ton de passer à côté d’un tel album … à bon entendeur …

Label : Soma Records – Sortie Novembre 2009

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *