Catégories
Chroniques

Mononc Serge Anonymus – Musique Barbare

Punk, métal, bière, clown et humour narquois sont les ingrédients qu’ont choisi Mononc’ Serge & Anonymus pour donner naissance au cocktail explosif qu’est leur dernier album. Pour les non-initiés ce groupe est le fruit de l’association entre Serge Robert aka Mononc’Serge chanteur satirique québécois aux activité musicales nombreuses et variés, et le groupe de métal tout autant québécois Anonymus. Après s’être retrouvé le temps d’un album (l’Académie du Massacre en 2003) suivi d’une tournée ayant pris fin en mars 2005, ils étaient de retour en 2008 pour Musique Barbare suivi lui aussi d’une tournée ayant pris fin le 1er mai dernier (report live ici).

Musique Barbare est donc un album nous prouvant une nouvelle fois que les québécois savent mêler trash métal et paroles délirantes. Le premier morceau rencontré, homonyme de l’album nous plonge de suite dans l’ambiance folle, brutale et moqueuse typique du groupe. Commençant par des riffs de guitare énervés et une batterie rappelant fortement des groupes tels que Machine Head ou Fear Factory, le chant de Serge se moque allègrement de l’élite musicale embourgeoisée qui préfère la musique raffinée. Mais n’ayez crainte l’équilibre est rétabli avec Je pue pas je sens le punk, chanson dans laquelle les habitués de la rue en prennent aussi pour leur grade, hé oui personne n’échappe à la verve acérée de Mononc’ Serge. Et c’est ce qu’il nous rappelle à presque chaque chanson comme dans Le rejet, Un clown pour grand papaTout le monde se crisse pour mononc’serge ou encore Sous-marin brun, ou il tourne en dérision tantôt les petits gros, tantôt les personnes âgées, même les Beatles et bien sur lui même. Évidement toutes ces moqueries ne représentent pas la totalité de l’album, et quand Mononc’ ne rit pas sur le dos des gens il chante la fêtes, mais bien sûr pas la petite fête entre amis où on boit un apéro  tranquillement. On parle là de la grande fête à la québécoise dans laquelle on boit à en vomir, on se roule dans la boue et on tente d’attraper toute les minettes qui passent aux alentours. Ainsi dans des morceaux comme Woodstock en Beauce ou Résistance Festive il se remémore ces «party», et chante simplement la gloire de tout ce qui rend joyeux en soirée. Mais le groupe n’est pas composé de Mononc’ seul, c’est surtout Mononc’Serge & Anonymus et ces derniers sont loin de se laisser voler la vedette sur cet album. S’accordant toujours à la perfection avec les textes des chansons les musiciens d’Anonymus savent ce que c’est que de poser un solo de guitare digne d’Iron Maiden au milieu d’une chanson qui parle de martyriser un enfant. Qu’ils soient punk-sautillant ou métal-brutal, leurs riffs donnent toujours envie de sauter dans tous les sens, qu’on se trouve dans le métro, au bureau ou dans la rue quand on les écoute.

Musique Barbare est donc un album à découvrir absolument pour les gens qui seraient désireux d’écouter de la musique metal avec des paroles à la Didier Super (en beaucoup moins cru tout de même), ou à réécouter pour ceux qui connaissent et qui n’ont pas écouter depuis un moment. On ne parlera probablement pas de l’album du siècle, mais avec ce CD Mononc’Serge & Anonymus sait faire rire et bondir, et c’est, je pense, ce pourquoi il a été écrit et on ne lui en demandera pas plus.

http://www.youtube.com/watch?v=kNhIcxDV_FI

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *