Catégories
Chroniques

Medi – You Got Me Moving

De tous les concerts que j’ai faits, rares sont les premières parties qui m’ont vraiment marqué. En 2006, j’étais venue voir sur scène Émilie Simon, dans la petite salle du Rockstore à Montpellier, sa ville natale. Un concert des plus intimistes où sa famille et ses amis proches étaient présents. En première partie, un jeune homme, Medi, qui fit son entrée sur scène avec pour seuls instruments, sa guitare, deux harmonicas et une planche à percussion à ses pieds. En cinq minutes, il avait déjà charmé toute la salle, y compris moi qui avais l’impression de voir Lenny Kravitz et Ben Harper réunis en un seul homme. Il n’était pas encore vraiment connu, mais qu’est-ce qu’il était doué ! Il nous racontait sa vie de jeune niçois, très naturellement, entre deux accords. Émilie ne s’était pas trompée, elle nous avait présenté là un artiste promis à un bel avenir musical…

Et en effet, ça n’a pas manqué ! Quatre ans après, Medi en a fait du chemin, et revient du haut de ses 30 ans, avec un album en solo “You Got Me (Moving)” du label Atmosphériques, avec une voix toujours aussi sensuelle et envoûtante. Après des concerts en première partie de Duffy, Supergrass et KT Tunstall, cet ancien leader du Medicine Show et batteur de Charlie Winston (sur scène et sur cd) est parti pendant trois ans écumer les bars rock de Londres où il lui est même arrivé d’être sur scène avec U2. Batteur hors pair, bassiste, guitariste, pianiste, une voix soul, Medi est un artiste complet, profondément habité par la musique, et qui a su rester simple. Pour ce premier opus, il a réalisé son rêve de toujours en l’enregistrant dans le studio personnel de Tony Berg, Zeitgeist, composé de matos vintage constitué autour de la console API sur laquelle John Lennon réalisa “Mind Games”.

Dans un anglais simple et compréhensif pour son public français, Medi évoque ses histoires de cœur et ses états d’âme. On ressent bien dans cet album les influences de Bob Dylan et de Neil Young avec de légères touches rock à la Led Zeppelin. Parmi les 12 morceaux, on retiendra quelques irrésistibles : You Take the Weight, qui célèbre celui qui a libéré Medi du “poids de la vie”, qui a “touché son esprit”. Quant à How Would You Do It, il n’y avait pas meilleur choix que ce morceau pour le premier single qui résume à lui tout seul l’album et l’univers de Medi ! Ça groove, ça nous entraîne, rien à redire ! Sooner or Later, le morceau le plus long de l’album (peut-être un peu trop d’ailleurs…), est une petite balade romantico-sympathique témoignant de l’amour porté envers quelqu’un, mais qu’il faudra bien laisser partir, tôt ou tard… Un vent de fraîcheur débarque avec I Know What You Did, bien qu’un peu répétitif aussi bien dans la mélodie que dans les paroles. Quant au fameux morceau “triste” de chaque album, on le retrouve avec le très beau Gone Too Far. Like a Runaway, c’est tout simplement ce musicien qui sillonne les routes, qui ne sait pas où il va, mais qui se laisse porter sa musique en nous emportant avec lui. Et enfin, le morceau le plus rock de l’album, mais déjà connu du public, c’est le fameux Excuse My French, venant tout droit de l’album éponyme “Medi and The Medicine Show” sorti en 2006. Car même s’il n’y a plus de Medicine Show, Medi nous soigne toujours autant avec sa musique…

Label : Atmosphériques – Sortie : Janvier 2011

4 réponses sur « Medi – You Got Me Moving »

Je ne suis pas du tout de ton avis Plij…
J’en profite pour signaler que Medi était dernièrement l’invité sur C à vous sur France 5 et le week-end dernier dans On n’est pas couché sur France 2 : http://on-n-est-pas-couche.france2.fr/
Je pense que tu y trouveras réponse à ce « copier-coller »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *