Catégories
Chroniques

Eye 2 eye – After All

Voici enfin le deuxième opus de notre groupe francilien favori Eye 2 eye. Depuis la parution de leur ancienne production «One in every crowd » de l’eau à coulé sous le pont …

En effet, comme beaucoup de groupes on notera un changement de musiciens. Le chant est tenu à présent par Jacques Daly et la basse par Aymeric Delteil. Le trio de base présent sur le précédent album continue aujourd’hui, on y retrouve Amirouche Ali Benali et deux piliers de feu ADN Philippe Benabes et Didier Pegues, ce dernier signant la pochette (splendide) et ayant composé une bonne partie des morceaux.

C’est une réelle surprise à laquelle nous convient nos musiciens sur cette galette tout au long de ce fleuve pas véritablement tranquille. Nous partons pour un voyage de plus de soixante dix minutes au cours desquelles les rebondissements seront nombreux. Après un démarrage tout en douceur, de petits bruitages nous annoncent un des titres majeurs « Tears of a clown » tout en crescendo aux beaux arpèges de guitare, le ton est donné et de magnifiques envolées de synthés ponctuent cette fresque alambiquée à la fin de laquelle se plaque une guitare ravageuse. Les influences de Eye 2 eye sont souvent emprunts d’accents marillionniens mêlés à de nombreuses parties de violon. Cependant, ce sont surtout les tonalités guilmouriennes et un penchant Floydien que l’on pourra retenir.

Durant la seconde partie de l’album trois morceaux tournent autour du quart d’heure et permettent aux musiciens de développer avec intensité leurs propos très vastes. Les cassures sont nombreuses et nos oreilles de progueux seront à la fête au cours des successions de thèmes affinés tel que : « A celebration » laissant présager une suite épique par son intensité à la mesure d’une démarche voulue au départ.

J’avais personnellement craqué sur le titre « You » du précédent album, ce morceau emblématique promettait un avenir dans la lignée des grands mélodistes que nous apprécions. Thèmes que nous retrouvons avec il est vrai, quelques nuances et améliorations distillées par notre cinq lascars emprunts d’un même but : réussir un bon album. « Hovering » et surtout le morceau titre « After all… » nous le confirment et nous permettent d’apercevoir la très grande ambition des musiciens d’Eye 2 eye. Mon petit doigt me dit qu’ils sont actuellement sur la réalisation de leur troisième CD qui, si il est dans la continuité nous promet des moments heureux qui seront bien utiles en cette période de crise. Vous avez tout l’avenir devant vous, nous vous souhaitons « good luck » …

Myspace …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *