Catégories
Live reports

Exigeons la Dignité – Point Ephémère – Avril 2010

Y’a des jours, des après-midi et même des fins d’après-midi où vous vous dites pourquoi pas, voila se qui se passe quand, porté par ce courant, vous vous laissez aller, mal ?
Heureusement.
J’ai suivi celui de Saint-Martin, qui après être passé près d’un photomaton immortel, ma fait échouer dans ce lieux encore inconnu pour l’ignorance.
Je rentre.
Cette journée du 15 avril s’est donnée a la dignité des droits à travers le monde poussé par Amnesty, le Point Ephémère part en « guerre ».
Musical, humaine, bénévoles ,
Poussé par une infanterie d’afros,
Poussé par un commando d’artistes,
ça a commencé,
Tamisé,
7sonic et Rony,
L’homme qui aurai pu rivaliser avec Afro samurai,
L’homme qui rend jaloux toutes les chauves,
L’homme qui envoie des couleurs…
Chose folle cette couleur marron métissée
est agréable en français
fresh!!!
Ça passe vite que déjà Siaka est là
On aurait pu abattre Goldorak, Olive et Tom et les cités d’or en entier qu’il aurait été là pour vous rappeler qu’ils ont vécus.
Mystiquement mythique il annonce déjà Milk Coffee and Sugar,
Derrière ce nom, c’est du ciment + du granit + du titane dans leurs paroles.
Vrais ? Engagés? Ô oui, slam? Qui sait ?
Bon, subversif, le temps passe au rythme de leur flow, rapide, ironique, sec et réelle.
Siaka attend au tournant il arrive déjà pour annoncer du mythique.
La Haine pour seule alliée contre le manque de dignité
C’est dur.
Le sage,
Le poète,
Qui balance du Freestyle.
La rue monte.
Les gens se déchaînent tout monte en puissance, déjà les King de Boulogne sont lancé, Zoxea était passé déjà
Siaka revient c’est l’heure du Béton armé,
L’homme a lunette rentre en piste
Il fait chaud,
La lumière se baisse,
La noire messe du Lock Ness, l’allégresse, plus que le darkness.
SSC,
Emu.
Le sourd système bouge devant sa triple performance
SSC est encore là.
Vicelow prend le gain de cause,
dégaine une fois, dégaine deux fois …
Passement de jambe,  Mister Hyde etait absent.
The Mic Bouddha y était.
Human?
Orchestre?
Monumental?
Tout ça a la fois.
Dr Jekill était soul.
Sly Johnson lui était présent.
Intime, silence, respect, claque,
Clape…
Dur de revenir a la réalité, Djkozi aux platines pour nous amener a Morphée …
Les musiques restent.
Crédits Photo : Kevin – Aka Ekke ekke

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *