Catégories
Chroniques

China Moses et Raphaël Lemonnier – This one’s for Dinah

chinamoses-this-ones-fordinah

China Moses on la connaît pour ses nombreux featuring et albums, son groove soul et ses qualités d’animatrice. La jeune femme, suite à une rencontre avec Raphaël Lemonnier a décidé de se faire plaisir en rendant hommage à « sa » chanteuse Dinah Washington. A l’arrivée, un album jazzy intitulé « This one’s for Dinah », ou quelques grammes de finesse dans un monde de brutes !

Sur son myspace, China revient sur sa collaboration avec Raphaël Lemonnier – qui lui a proposé ce projet sans avoir qu’elle adorait la chanteuse ! – et elle nous explique qu’elle aimait Dinah Washington pour son côté outsider, et surtout rock n’ roll ! Elle a essayé de garder cette particularité à l’esprit et le travail sur sa voix s’en ressent, canaille, sensuelle, puissante, elle offre avec force une large palette d’émotions.

L’album a été enregistré en trois jours, des « one-take » possibles par la complicité tissée entre les différents musiciens après plus d’un an de concerts. Ça confère à ce disque une ambiance spéciale ; mixé sur deux jours, il ne s’encombre pas d’effets superflus, et il en ressort un son chaud, feutré et généreux ( mention spéciale pour le très suave « Blue gardenia »).

L’ensemble est parfaitement équilibré, le choix des titres représente ce qu’a pu être le registre de Dinah Washington, si comme moi, on ne la connaît pas. On y retrouve tout ce qui fait le succès d’un album de jazz : présence de la voix, solos des divers instruments. En prime, deux compositions originales « Dinah Blues » dont China a signé les paroles, et « Gardenias for Dinah » en guise de point final qui reprend une citation de la chanteuse.

Je ne suis pas une experte en musique jazz, mais cet album sonne comme une bonne introduction, l’envie de partage des différents musiciens, le plaisir qu’ ils ont ressenti à chaque note, le rendent très abordable. Raphaël Lemmonier a déclaré que « ça venait du cœur et des tripes », il ne pouvait pas mieux le définir. Je recommande le petit reportage sur le myspace consacré ce disque, il permet de mesurer la convivialité de ce projet.

Label : EMI / Sortie : mars 2009

www.myspace.com/dinahblues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *