Catégories
A la une Chroniques

The Herbaliser – There Were Seven

There Were Seven, ce titre digne du plus grand réalisateur de la Toho est celui du septième album des Herbaliser, compilations et side project mis à part. Après une longue allégeance au dojo Ninja Tune puis un plus court passage chez K7 Recording, c’est sur Department H leur propre label que la fine équipe menée par Jake Wherry et Ollie Teeba a décidé d’éditer ce nouvel opus aux vertus cinématographiques.

There Were Seven comme il y avait 7 … musiciens derrière la console tous plus talentueux les uns que les autres et aussi prompts à prêcher la culture jazz que le Hip-Hop ou la soul. Une ouverture d’esprit qui fit la marque de fabrique du crew dont l’héritage musical est présent dans chaque note, chaque beat de ceux qui se revendiquent du mouvement jazz-rap, tels que Versus ou  Lenox.

Passé le plaisir des retrouvailles, c’est comme pour toute les réunions de familles on retrouve nos marques, il faut dire qu’après 17 années de bons et loyaux services sous la bannière d’un turntablism inspiré même les plus doués finissent par scratcher en rond … et il serait bien douteux de leur reprocher de correspondre à un modèle qu’ils ont eux même contribué à façonner … Pêle-mêle on retrouvera donc tout au long de ces 15 titres, d’excellents featuring dont Georges the Poet, Twin Peaks, Teenburger et enfin Hannah Clive sur The Lost Boy titre sulfureux on l’on s’attend à tout moment à voir débarquer un Mike Patton gominé ! Petite surprise sur Welcome to Extravagance avec son dub gorgé de cuivre et coup de cœur de silicone pour le titre Mother Dove

Alors, s’ils ont désormais un peu de mal à nous surprendre les 7 mercenaires du groove, n’en continuent pas moins à nous faire vibrer. There Were Seven, une galette de plus que vous ne pourrez pas faire autrement que posséder si vous les suivez depuis le début, pour les néophytes, nous vous invitons a compléter votre cabas  avec un Take London des familles et un petit Blow Your Headphones pour la route !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *