Catégories
Chroniques

Symbiz – One Four Five

Le choix d’une pochette n’est jamais fait au hasard. Outre le fait que l’ananas ait la côte (les jeunes Duellum en ont fait leur emblème), ce visuel de One Four Five de Symbiz est tout à fait à propos. Je m’explique : du jaune et un ananas. On pense plage, vacances, Caraïbes (oui, je suis en manque de soleil). C’est le premier ingrédient de la recette Symbiz : des influences dub, une ambiance tropicale, du dancehall nouvelle génération. Parce que si les deux frères germano-coréens servent un dubstep d’excellent qualité et parfaitement adapté aux dancefloors, ils peuvent se targuer d’ajouter une pincée de modernité dans leurs productions, mêlant hip-hop européen (et notamment français, nous y reviendrons) et sons électro plus dark. Il est là le deuxième ingrédients du cocktail. Toi, le petit Sherlock qui me lit, tu as sûrement remarqué que ce fameux ananas est bien sombre. Tout de suite, ça éloigne un peu des îles, et rapproche plus de Berlin, d’où viennent les Symbiz, et accessoirement le temple de l’underground électro.

Enfin, en guise de touche finale à cette recette bien rodée, les deux frangins ont su s’entourer. Sur One Four Five, on croise des featurings qui font plaiz : ZHI MC (de Puppetmastaz), La Méthode, Spoek Mathambo, Lady Chann… De quoi faire rapper dans les chaumières. Ça a été vérifié pendant leur set explosif au festival Marsatac : les deux beatmakers ont réussi leur mélange. Donnez du shaker, et servez frais !

Symbiz – SoundBoy Dead

Envie de vérifier si je vous raconte pas n’importe quoi? Les Symbiz seront aux Transmusicales de Rennes le 6 décembre!
Et pour acheter l’album sorti chez Soulbeats Record, c’est par .

 

1 réponse sur « Symbiz – One Four Five »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *