Catégories
Live reports

Raekwon – Wu Tang Clan – Le Plan

Raekwon

Ma première fois avec un rappeur

Rendez-vous donné pour mon premier concert de Rap-Hip Hop le dimanche 27 septembre avec Raekwon aka, pour moi, « un mec du Wu Tang Clan », LE groupe de Hip Hop New-Yorkais mythique des années 80 source d’inspiration pour tous les bons rappeurs.

Encore plus mythique, à l’occasion de la sortie de son nouvel album, son unique date en région parisienne à Ris-Orangis au PLAN… Raekwon à Ris-Orangis oui.. non ce n’était pas dans un autre pays, c’est en banlieue parisienne et non ce n’est pas un rêve.

À l’annonce de la date, le souvenir de mes petits camarades qui écoutaient le ‘Wu tang’ religieusement au lycée réapparut, comme les amateurs de pop rock écouteraient les Rolling Stones par exemple. Comparaison pas si hasardeuse au vue du symbole qu’est le Wu Tang, et donc Raekwon, aux yeux des gens présents ce soir dans la salle.

Ce public, fort d’une mixité folle, est composé de très jeunes casquettes vissées sur la tête mais également de plus âgés que l’on croirait directement sortit de l’époque « Sidney H.I.P H.O.P » (super référence et super raccourci). Bien loin des clichés de l’uniformité du public des concerts parisiano parisiens auxquels j’ai pu assister en amatrice de pop/rock. Et, franchement, ça fait tellement de bien.

On commence par une première partie bluffante, on reste sans voix sur ce qui peut sortir de leurs bouches justement : je parle bien de Beat Boxing. Dans une ambiance quasi de battle propre au genre, les champions du monde Under Kontrol ont réussis parfaitement leur mission, chauffer la salle avant l’arrive du Chef.

21h40, le premier sample lancé est entendu jusqu’à l’extérieur de salle désertée entre les deux groupes, tout le monde s’affole pour ne pas rater l’entrée de la légende. Parce que ce soir là, j’ai compris ce qu’était une légende de la musique, qu’on n’aime le Rap/Hip Hop ou pas.

Trois sur scène, son frère « dj », un MC pour l’épauler et Raekwon.
Ca sent bon l’Amérique et le show avec un soupçon de cliché avec le champagne près des platines.
Dès les premiers mots, une véritable claque. Le quasi délire durant les trois premiers morceaux ainsi qu’à chaque morceau du Wu Tang que la salle connait par coeur.

Un flow assez incroyable: des mots, des phrases, ce flow que l’on se prend en pleine face. Le tout servit par des samples toujours parfaitement coordonnés, entrainants et efficaces. Les échanges avec le public sont également très présents, ce à quoi on ne peut être qu’agréablement surpris de la part d’une star qui semble prendre du plaisir à être là.

Dans une atmosphère électrique et si particulière ce soir là au Plan, tous repartent avec des étoiles dans les yeux, ne réalisant toujours pas que devant eux, c’était bien Raekwon du Wu Tang Clan. « Wu Tang forever« .

Remerciements : Le Plan, les meilleurs collègues: Luis, Steph, les deux Manu.

5 réponses sur « Raekwon – Wu Tang Clan – Le Plan »

Evy, je t’aime aussi comme Loïc 😉
merci beaucoup, ce n’est normalement pas mon domaine le texte.. mais le tient, d’autant plus flatée

bises!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *