Catégories
Chroniques

Portugal. The man – In the Mountain In The Clouds

Portugal. The man, au-delà de son nom pour le moins ibérique, est un groupe américain. Originaire de l’Alaska mais installés à Portland, les 4 garçons sont productifs : un album par an. In the Mountain In The Clouds est donc leur 6ème album. Pour résumer leur style, Portugal. The man, c’est de la variété (aucune connotation négative dans ce terme) avec un petit fond électro.

Sur les précédents albums, le côté électronique était un peu plus sombre, à la Nine Inch Nails. Aujourd’hui,  c’est ambiance fraise Tagada sous mescaline, In the Mountain In The Cloud of marijuana…   Un univers rose un peu psyché beaucoup trop mignon. Ils ne se mouillent pas trop les 4 joyeux rêveurs. A chaque morceau, on se dit qu’on a déjà entendu ça quelque part. Et ce n’est pas la faute au matraquage médiatique depuis leur passage à Taratata où le chanteur était ému au larme d’être « si loin de chez lui ». C’est juste que le trip Bee Gees modernisés, voix aigue sur ambiance acidulée (MGMT bonjour !), on l’a déjà vu pas mal de fois en pop music.

Il ne faut pas retirer une certaine originalité. C’est de la pop, certes, mais il y a une foule de cordes et d’arrangement originaux derrière. Ils ont des idées mais la mayonnaise ne prend plus comme sur les précédents albums. Le fait est qu’avec 4 gaillards d’Alaska, on s’attend à autre chose qu’une ambiance Hello Kitty. Exemple probant, le titre Senseless : une intro sympa, un peu plus sombre que le reste de l’album. Et là, patatra. Retour à la case départ, on revient à l’univers présent sur tout l’album, guilleret, mignon. C’est insensé, senseless, justement. Le solo est en carton, mais il y a pourtant une bonne recherche sonore et la fin est intéressante.

Alors, qu’est-ce qui s’est passé ? C’est bien produit, peut-être trop même, au risque de leur faire perdre leur identité originelle, et il y a des idées. On verra au prochain album. C’est rare que j’ose dise ça, mais… C’était mieux avant.

2 réponses sur « Portugal. The man – In the Mountain In The Clouds »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *