Catégories
Chroniques

Noble Society – P.P.M

Bien que supplanté dans les charts ces derniers temps par les sudistes (Rick Ross, Lil Wayne…), le rap continue de vivre dans sa Mecque, New York. Noble Society avec leur quatrième album P.P.M en est l’exemple.

Pour ceux qui ne les connaissent pas, ils sont trois ; issus de l’emblématique borough de Brooklyn ; Jahdan, le toaster/chanteur ; Delie, le rappeur ; et Fuego Campo, le producteur. Trois spécialités, trois styles, trois origines différentes (Jamaïque, Guyane et Espagne) ; un vrai melting pot bien représentatif de leur quartier.

Ce nouvel opus reflète bien cet éclectisme.

Je vous préviens, ce n’est pas un album de Hip-Hop classique, rien à voir, c’est un patchwork de musiques urbaines, bourré de samples, certes, façon east coast, mais sur lesquels le producteur s’est amusé à ajouté des beats tantôt électro, tantôt dancehall …  le groupe s’est en plus entouré de vrais musiciens, en chairs et en os, pour agrémenter encore plus le tout.

Musicalement, ça nous donne un drôle d’OMNI (Objet Musical Non Identifié) … du lourd No Competition, au sautillant Can You Believe It, en passant par le sweet After Me, ou encore le Rnbiesque Only The Ghetto ; mes quatre coups de cœur quoi …

Rien à dire Fuego Campo s’en est donné à cœur joie. Il a mis de coté les codes, s’est moqué des règles, il a fait sa cuisine perso façon grand chef étoilé en utilisant les bons produits de son propre terroir. Le résultat est carrément délicieux, frisant même le génie par moments.

Les deux chanteurs, complémentaires de par leur différence, honorent la qualité des sons. Jahdan surtout, avec sa voix graveleuse typique des grands toasters de Kingston ; en plus il sait l’adoucir pour entonner certains refrains. Il arrive à régler son organe comme on réglerait sa guitare.

Delie quand à lui, a un style assez classique, un flow à la Rawkus, pas mal, mais pas exceptionnel.

En résumé donc, ce P.P.M estampillé X-Ray est une sacrée bonne surprise. Ca rompt avec les sempiternels sons dirty, east coast ou gangsta, et se rapprocherait plus de la scène anglaise très novatrice en matière de Hip Hop.

Label : X-Ray – Sortie : Octobre 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *