Catégories
Chroniques

Infrazer – Invaders Riddim

Lorsque l’on m’a proposé de faire la chronique d’Infrazer, je me rappelais  de  leur 1er album et me souvenait d’avoir eu de bonnes sensations, de mémoire c’était en gros du dub, un peu ethnique, pas mal rock, avec des références cinématographique. Un groupe qui me faisait penser à High Tone époque A.D.N (2002).

Ainsi m’en vais je tester le petit dernier Invaders Riddim ! J’envoie donc la liste de lecture en route (je sais c’est moins sexy que je balance le disque mais c’est l’époque qui veut ça).

On ne m’a pas menti, de riddim il est bien question ! Ça commence bien !
Sur Invaders Riddim, 1er morceau de l’album et éponyme ,on plane sur des volutes dub quand une voix vocodée vient nous dire je ne sais quoi … Il semblerait que quelque chose semble vouloir communiquer avec l’auditeur quand, retentissent des gros sons de grattes électriques, puis plus tard quelques bons samples de film. C’est bon il sont de retour !

S’ensuit Runt, dans une ambiance plus rock, c’est Tricky (ah non c’est pas lui ?) qui nous fait planer. on sent de suite qu’il va se passer d’autres choses. On ne peut rester insensible à ce morceau évoquant forcement le sus-cité.

On revient sur un thème dub avec Beautifull Place et là… J’éteins l’aspirateur. Eh oui ! C’est la journée de la femme aujourd’hui et j’ai quelques services à nous rendre, à moi ainsi qu’à ma compagne… je m’égare … Pas tant que ça finalement vous avez déjà essayé d’écouter attentivement un album avec ce bruit infernal sans en perdre une miette ?

Beautiful Place passe vite d’une ambiance à l’autre, la 1ère partie du morceau, posée et envoutante grâce à la jolie voie de Marianne, puis à une ambiance plus rock et tapageuse grâce au flow de Paco. Le morceau me rappelle la bonne époque, celle où j’écoutais Asian Dub Foundation.

Le quatrième thème Back in Time, ressemble un peu plus à ce que faisait le groupe sur le précèdent opus. (Oups c’est vrai que l’on ne dit pas Opus !) un opus permettant aux oreilles instruites et érudites de situer un morceau de musique classique dans la production de son compositeur. C’est aussi l’une de mes bière préférée… Mais là je digresse encore…

S’ensuivent 2 morceaux que je ne saurais qualifier … Ne les ayant pas trouvé terrible, je préfère ne pas les évoquer…
Sur Apologies, on a le sentiment d’écouter un improbable duo d’Alanis Morissette avec Tricky. Le tout saupoudré de sample cinématographique et d’une basse bien ronde. Tout ça se termine sur un rock bien énervé. Si, si je vous jure !

Wild Tv est l’avant dernier morceau de cet album, il en résume assez bien les contours … Ici pas d’invités, les samples remplace le chant. Une base dub, un peu de rock, pas mal de samples. Une ambiance cool au début qui s’énerve bien à la fin. C’est un peu ça la recette maison.

Echoes of cortex boucle l’album. Là je vais rechercher mes petits pains du four. Oui, je prépare des foccacines farcies pour ma dulcinée. C’est un pain italien baptisé baciatta garnis de fromage, de tomates et d’olives. Vous préparez votre pain et… Ah ! Je m’excuse c’est plus fort que moi aujourd’hui… Il faut que je me disperse !

C’est pas le vin d’hier qui fait ça ? Non … Après avoir écouté plusieurs fois Invaders Riddim, c’est l’album d’Infrazer…

Certes l’album a bénéficié d’une réalisation quasi parfaite… Certes les compositions sont classes,soignées etc … Oui ! Tout est peaufiné, léché, bien sophistiqué, mais il y a un truc qui me gêne et ce qui me gêne encore plus c’est de ne pas savoir quoi … Trop de dispersions peut être ? Trop d’influences ?

J’ai pensé à plein de bonnes choses en l’écoutant, les influences d’High Tone,Tricky, Asian Dub, Kaly Live Dub etc étant là, qu’est ce qui peut bien me gêner ? Je n’ai pas trouvé…

C’est pourquoi je préfère me faire définitivement une idée devant un bon gros concert, là je pense ne pas être déçu.

Chronique K-Rue

2 réponses sur « Infrazer – Invaders Riddim »

bien foutu cet article ! Y manque juste un ptit son pour y gouter un peu…….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *