Catégories
Chroniques

Hot Sugar – Moon Money

Avez-vous déjà entendu le son du cœur d’un rat amplifié ? Le bruit d’une caisse claire fabriquée à partir d’os humains ? Ou encore la respiration d’un homme de 86 ans tatoué des pieds à la tête ? Si non, bienvenu dans le monde étrange de la musique associative. Musique associative, késako ? C’est le nom que le new yorkais Nick Koenig, alias Hot Sugar, chemise bariolée et lunettes de hipster, donne à son art bien particulier : à partir de sons du « quotidien », il s’attèle dans Moon Money à créer de la musique.

Et bien pour le coup, c’est réussi ! Mis à part le détail rigolo des rats et autres sons d’ouragan enregistrés, Moon Money est un vrai album. Oui, l’expérimentation c’est marrant, mais le petit scientifique n’a pas oublié qu’il était musicien avant tout. Les 9 titres ne partent pas dans tous les sens (honnêtement, quand on m’a parlé d’enregistrements de cœur de rats, j’ai eu très très peur), et la « Associative Music » en VO amène à des mélodies entraînantes, travaillées et efficaces sans être taxées de commerciales. Nick Koenig, reconnu récemment pour avoir participé au morceau d’ouverture du dernier album de The Roots, entendus au Zénith la semaine dernière, a réussi son pari.

La puissante toute première intro pose le décors. On est pas là pour déconner, et on va recevoir un son de qualité. Le sombre premier de la liste, There’s a man waiting at the bottom of the stairs, fait écho du point de vu mélodique à Addictions, le petit dernier de l’album, qui ouvre lui vers un univers un peu plus rêveur et enfantin, à coup de piano et sifflements (humains ? On sait plus trop du coup…). Dans la catégorie beat downtempo chaud sans être chiant, le superbe #Mindcontrol remporte tous les suffrages. Je pourrais continuer à disserter sur la magnifique mélodie de The Kid Who Drowned at Summer Camp ou sur la petite dose de bonne humeur de O_O (oui, oui, c’est bien le titre de la chanson), mais je commence sincèrement à manquer d’adjectif mélioratif…  Il est bien rare qu’on ne trouve rien à jeter dans un album, et pourtant…

Le but aurait pu être que le concept soit « écoutable ». Raté. C’est plus que ça, c’est juste extra !

 

1 réponse sur « Hot Sugar – Moon Money »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *