Catégories
Chroniques

Eol Trio – Mister K

Connaissez vous Eol Trio ? Pour ma part c’est au détours d’une sympathique séance de shopping en compagnie de ma moitié que je suis tombé … par hasard vous vous en doutez bien … sur le rayon jazz de la d’un magasin de musique bien connu des amateurs de showcase … Laissant courir mes yeux sur l’étalage je pris quelque galette toujours au hasard… qui comme vous le savez certainement fait parfois bien les choses. Tout fier de mon achat à l’aveugle (ce qui constitue de nous jours un risque en soit avec la baisse du pouvoir d’achat) je sors le cœur vaillant prêts à affronter tous les chausseurs de la terre ! De retour de nos emplettes nous voilà sur la route avec de l’electro jazz plein l’habitacle. Plutôt satisfait de mon trajet je me suis dis que je devait de vous faire part de cette expérience au plus vite !

Après étude approfondie, il apparait que ce disque est sortit il y a de ça deux ans. Le trio en question semble être une histoire de famille car les membres de cette formation sont tous frères, Denis au piano, Laurent à la basse et Xavier à la batterie. Leur univers sonore oscille entre le jazz, le rock et l’électro … une fusion de styles originale qui n’est pas sans rappeler le travail des américains du groupe Happy Apple.

Mister K débute avec le titre « Hard Machine 1 » sur un lead d’orgue Hammond des plus classiques, et c’est avec stupeur que nous accueillons dès la deuxième mesure une ligne de basse épaisse doublée d’une  batterie industrielle … nous voilà passé en quelque notes, de la fraicheur d’un caveau jazz du 5 ème arrondissement à la moiteur d’une soirée Drum & Bass Porte de la Villette … je vous jure que la première fois ça surprend !

A peine remis de nos émotions, nous abordons la piste suivante débordants de curiosité … « Stone Washed » est un jazz chaleureux et percussif largement teinté de groove … Bon bah c’est du jazz … pas sur en fait … Non parce qu’a l’écoute de « Club« on ne sait plus trop où nous en sommes … c’est que nous naviguons dorénavant entre entre l’acid et la Drum … pas si facile de ce situer !

Quelques titres plus loin nous rencontrons enfin ce « Monsieur K » qui tel la chenille d’Alice laisse échapper quelques phrasés psychédéliques entre deux lignes d’une contrebasse imposante. « Bazooka« , mariage étrange d’un jazz nerveux et d’une guitare saturée porte bien son nom et nous finissons notre périple sur le très progressif  « Hybrid Marmalade« , qui installe l’auditeur dans une sorte de transe épileptique …

Une drôle d’aventure que ce trajet automobile … un itinéraire bis à conseiller !

Label : Cristal Records – Sortie : 2008

Mypace Eol Trio

1 réponse sur « Eol Trio – Mister K »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *