Catégories
Chroniques

Dan le sac VS Scroobius Pip – Logic Of Chance

Cela commence avec Sick Tonight : une flûte traversière, un breakbeat proche du ‘Freestyler’ de Bomfunk MC et une diction robotique et millimétré né de la rencontre entre Dan le Sac et de Scroobius Pip. Une bonne entrée en matière en sommes pour ce nouvel album en commun ‘Logic Of Chance‘ , laissant place à la diversité et la complexité de plusieurs univers en ce début d’année.

Ça continue avec « Five Minutes« , un beat riche et un phrasé similaire au ton de Just Jack , dans la langue de Shapkespear, à ce détail près que l’articulation penche vers l’allemand ; original, comme l’atmosphère spatiale qui se dégage de ses deux premiers morceaux. Stoppé net sur « Cauliflower » qui s’apparente à du Grime Deezzy Rascalien accompagné par une voix féminine Pop et fine. Un beat qui semble provenir d’un Atari (oui oui, l’ancêtre de nos ordinateurs d’aujourd’hui … 21ème siècle déjà ???).

Ce « You Are The One For Me » scandé sur le 3ème morceau, facile à écouter et agréable aux oreilles ! Mais pourquoi donc se termine-t-il ainsi ?

Retour du son 8bit sur ce « Great Britain » avec plus de punch et d’entrain. Le Deezzy Rascale  aurait-il été à proximité  ? Mais pourquoi une coupure aussi brutale encore ? On commençait à bien décoller…

Qu’a cela ne tienne, le 5ème morceau semble monté en pression et conçu dans une pièce blindé d’ondes électromagnétiques. Finalement, il n’y as pas de réel décollage et c’est bien dommage car on imagine aisément un gros tube cartonnant dans les discothèque si un Grand Nom du DJing français avait remixé ce morceau dans un style un peu plus House.  Au final, cette chanson s’appelle bien « Get Better » non?!..

Sur « Inert Explosion », synthétiseur orgasmique pour un texte qui démarre tel un discours de politicien « In This Democratie… » Un défouloir anarchique avec cet hymne entrainant à souhait et parmi les plus motivants de l’album.

On passe du tout au tout en arrivant à ce « The Beat » qui n’est pas sans rappeler le Rebirth (Album Rock/autotuné du Best Rapper Alive, Lil Wayne). Du Weezy, peut être, mais en plus électro. Un petit bijoux assez inqualifiable en son genre allant même jusqu’à emprunter le ‘Flatbeat‘ de Mr. Oizo à la fin.

Dès que le rythme redescend, comme c’est le cas sur le « Last Train Home« , on s’ennuierait presque pourtant malgré un art maîtrisé et minutieux de l’instru.

Ce « Snob » qui fait office de 10ème titre semble parfait pour s’exciter un peu, tel un junkie sous acide, sur le dancefloor d’une fin de soirée dans un club underground … où partout ou vous le sentirez d’ailleurs, l’effet de la dope sans doute?…

Arriver l’ultime morceau, « Cowboi« , on croirait déjà avoir changé de disque. Pourquoi cette guitare sèche  sur une ambiance country,  un hymne au vieux cowboy solitaire et nostalgique ? une interlude ? Même pas, juste la dernière d’un album rondement menée et cohérent malgré une légère frustration, une impression de rester  sur notre fin … Pour être mieux comblé prochainement … ?

Label : Pias – Sortie : Mars 2010

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *