Catégories
Chroniques

Clock n’Works – However you wanna call it

La pendule de Clock n’Works, qui s’est enclenchée pour la première fois en 2008 à Paris, ne perd pas sont souffle en sortant en ce mois d’avril son second EP However you wanna call it. Le premier No Time To Meet The Pastor date de 2010. Composé de Kevin (guitare, voix), Maxime (lead voice, guitare), Vivien (Batterie) et Jérôme (Basse), les quatre gaillards  ne rigolent pas et le font vite savoir !

Le disque commence avec Oh year right, et quel démarrage ! C’est instantanément l’envie de chanter qui s’empare de vous, bon départ ! On poursuit avec Mister Hides, qui déménage, riffs joués en express, le tout condensé en 1 minute 42 secondes d’énergie pure, inarrêtable.

Côté influences ont ressent the Hives, Artik monkeys, rock simple et efficace mais avec une personnalité marqué, Clock n’Works n’est pas du rock copié-collé ! Tant mieux pour eux et pour nous, cette pointe de fraicheur et de bonne humeur convient parfaitement à nos oreilles. Fin de l’EP sur Red guitar, un peu plus posé, mais qui pousse quand même au hochement de tête en rythme, imparable.

Les mélodies sont entrainantes, on imagine les concerts énergiques à la clé … Tiens cela tombe bien les boys sont de passage sur la capitale le 30 avril au Bus Palladium, avis au intéressés. On regrettera seulement les 5 petits morceaux, mais pour un EP l’essai est plutôt convaincant. Vivement la suite et la scène !

1 réponse sur « Clock n’Works – However you wanna call it »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *