Catégories
Live reports

Beat Assaillant Live – Le Plan – Novembre 2009

BeatAssaillant-live-01

J’ai ouï dire que Beat Assailant fait partie des artistes nommés pour la meilleure révélation live 2009 … franchement après ce que nous avons vécu samedi soir dernier dans la petite salle du Plan, j’invite jusqu’à vos arrières grand-parents à voter pour lui !

Il est donc aux alentours de 20 heures quand nous retrouvons Jenny à l’entrée du Plan. Nous ne le savons pas encore mais ce que nous allons prendre dans la tête, va élever notre niveau d’exigence en matière de prestation scénique de plusieurs crans d’un coup !

Ce serra à « Lexicon » qu’il reviendra d’ouvrir le bal pour une petite heure de fusion Hip-Hop. La joyeuse formation portée par les charismatiques frangins,  Nick et Gideon Black, déborde d’une énergie très, très, communicative (notez la redondance). S’il ne peuvent nier leur attachement aux  Beastie Boys, c’est avec fraîcheur et inventivité qu’il se sont inspirés de leurs talentueux ainés. Ils ne leur faudra d’ailleurs pas plus de deux titres pour faire s’agglutiner les spectateurs devant la scène ! Un EP est à paraître nous y reviendrons donc très vite … teasing quand tu nous tiens !

Les lumières s’allument et le staff s’active, les lumières s’éteignent et les musiciens montent sur scène, l’honneur revient à Adam Turner de cloturer la marche…

A l’instar de l’album, le concert débute sur « Rhyme Space Continuum » … a l’origine très électro, le titre se retrouve enrichit  dès les premières mesures d’une sonorité bien soul, voilà qui s’annonce sous de bonnes hospices … Impression d’ailleurs confirmée par le très cinématique « Spy« , soutenu vocalement par  Mr Ben L’oncle Soul, qui ferra d’ailleurs un très bon choriste. L’ambiance monte et les titres s’enchainent en alternance entre les désormais grands classiques tels que  « Trust Part » ou « Charlie White » avec ceux tirés du dernier opus. Sur scène c’est l’incandescence, les cuivres rutilent et emplissent le moindre recoin sonore du Plan d’un vent brulant. C’est un peu comme une vague, ça a commencé doucement au devant de la scène et en a peine quelques titres, la salle de concert est devenue piste de dance. Beat Assaillant en bon maître de cérémonie faisant allègrement monter la sauce. Pour citer Ambre, « on peu pas dire qu’ils soient épais » … pfff tu parles ils doivent perdent 3Kg par concert !

Un petit dernier, « Hard twelve » ça vous parle … grosse ambiance … Merci les filles ça m’a fait du bien de jumper !

Crédits Photo : Jennifer Jaïs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *