Catégories
Chroniques

Alex Beaupain – Après moi le déluge

Celui qui était tapi derrière les mots et les musiques des beaux films de Christophe Honoré s’en vient avec un quatrième album solo, intitulé Après moi le déluge. Libéré par la scène, le dandy romantique Alex Beaupain chante des mots qui parlent. A tous. D’amours ironiques en histoires de fesses, Alex Beaupain se rit de lui, l’ex-amoureux éperdu. Avec cet opus, mieux que verser des larmes sur les déboires amoureux, on peut relever la tête et avancer. Le déluge est après nous.

Dans ce quatrième album co-réalisé avec Nicolas Fiszman, les mots sont tous ceux d’Alex Beaupain, sauf pour le morceau Baiser tout le temps, écrit par Christophe Honoré. Quant aux mélodies, joyeuses pour conter l’amour, sont offertes à Beaupain par Julien Clerc (Coule) ou encore La Grande Sophie (Contre le vent) et son compagnon de scène Nicolas Subréchicot compose quatre morceaux.

Après moi le déluge n’est pas un album triste. Malgré les apparences. Il parle de beauté, il parle d’amour. A toutes les sauces. Les amours ratées, celles qu’on quitte à regret (Je peux aimer pour deux), celles qu’on fuit pour mieux. Alex Beaupain est lucide et ne se laisse pas abuser, il connait les contradictions de l’amour (Après le déluge). Il chante les amours en toc, dans Pacotille et avec Baiser tout le temps, fait une ode au plaisir charnel. Dans Après moi le déluge, on entend chacune des influences du dandy de la scène française. On entend Brel, on entend Souchon (Ca m’amuse plus), on entend le rire déployé de Trenet ou les sanglots longs de Barbara. Avec le long morceau de six minutes Je suis un souvenir, Alex Beaupain dresse le portrait de tous ceux qu’on croise au cours d’une vie, avec nostalgie : « Je suis combien de croix, je suis combien de tombes ».

Un album comme une longue poésie, un album comme un film, un album comme un journal intime. Alex Beaupain nous accompagne pour un voyage un train, un printemps pluvieux, un chagrin d’amour. Alex Beaupain nous accompagne en doux mots, en voix suave et en mélodies entrainantes pour nous rassurer, tout ira bien. Le deuil finit, pour laisser la vie renaître. Alex Beaupain est un poète, qui sait, de ses mots, et de sa voix, nous chanter l’amour. Nous dire qu’il vaut le coup. Nous dire qu’il vaut le coût.

Alex Beaupain – Après moi le déluge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *