Catégories
Chroniques

Zaza Fournier – Regarde moi

Difficile en 2008 d’être passé à côté de Zaza Fournier, jolie rousse à l’univers rétro. Avec son Ipod et son accordéon elle avait commencé par battre le pavé parisien pour rapidement se retrouver propulsée sur scène avec un premier album largement plébiscité par nos amis médias. Nous voilà en 2011 et la belle est de retour avec Regarde moi un deuxième album qui confirme son attachement à la période sixtees. Passé la découverte, place à l’épanouissement !

Pour commencer revenons sur ce qui a été dis sur la toile, Zaza n’a que partiellement abandonné son ami à soufflets pour composer ce nouvel opus … en effet c’est à l’aide d’un clavier à touche d’accordéon qu’elle a enregistré Regarde Moi. Voilà pour la petite précision du jour.

Qu’il soit question de musique ou d’artwork, il semble que Mlle Fournier s’affirme en tant que nostalgique professionnelle.  Avec sa veste en cuir, sa banane et son petit jean que ne renierais pas Twiggy Lawson, la belle pose un peu garçonne sur une pochette aux tons pastels … On s’imagine déjà avec un fond sonore du style Comment te dire adieu … et nous n’avons pas complètement tord (félicitons nous , c’est toujours agréable) ! Musicalement c’est un peu comme tourner le bouton de notre Radiola et écouter SLC dans une chambre au papier beige et tout ça dans un lecteur MP3 !

Musicalement plus affirmée Zaza Fournier intègre désormais de nouvelles sonorités telles que les reverbes très appuyées sur les guitares ou les sons d’orgue très rond. En résulte un univers moins enjoué que celui du premier opus. Côté texte elle raconte l’amour et les déboires qui s’y rapportent le tout saupoudré d’une pointe de sexualité à peine édulcorée. C’est d’ailleurs sur scène que l’on prend conscience du caractère sensuel de son univers !

Regarde moi est donc un album de chanson française au format pop assumé, sans basculer dans la variété de bas étage, Zaza fournier se livre avec brio à un retour aux sources de la scène française des trente glorieuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *