Catégories
Chroniques

ZAZ – ZAZ

On s’emballe pour ZAZ ! A priori, plus question de présenter ce premier album sorti en Mai 2010 sur le label Play-on (sortie relayée par la presse, le morceau « Je veux » diffusé à la radio). Eh oui, depuis sa sortie dans les bacs ZAZ fait un véritable carton, mais pourquoi ? Quel est l’atout de cette formation ? Le chant de la jeune française bien sûr, mais pas seulement. Accompagnée d’instruments de vie et de rue (« Les Passants »), réunissant Jazz, chansons à texte, groove nomade et un côté Samarabalouf dans les pattes, ZAZ est un groupe aux textes français portés par l’amour de l’autre, de la rencontre et de la chanson française (« Le Long De La Route », Prenons-nous la main le long de la route… Ouvrir grand nos petites mains coûte que coûte). Entre La Rue Kétanou et Edith Piaf (« Dans Ma Rue », J’habite un coin du vieux Montmartre … Dans ma rue il y a des gens qui se promènent …) ZAZ chante des ballades teintées du XX comme du XXI ème siècle. Partageant son amour de villes animées par les artistes de rue, ZAZ allie candeur, idéalisme et amour des instruments populaires. Avec Guillaume à la guitare, Mathieu à la contrebasse, Augustin au piano et Bruno à la batterie, ZAZ nous transporte.

Depuis la diffusion de « Je veux » sur les radios françaises, ZAZ jouit d’un succès aussi important que Cœur de Pirate. Alors oui, les femmes françaises sont dans la rue, sur la scène et dans toutes les oreilles ! Rejet du consumérisme et de la possession, ZAZ représente la femme française affranchie de la superficialité, des paillettes et du dancefloor. Onze titres à écouter pour se rappeler le plaisir de chanter des textes qui poursuivent des espoirs. Soutenu par Raphaël (qui l’a aidé à écrire la moitié de l’album), ZAZ chante calmement, avec douceur et énergie (« Ni Oui Ni Non »). « Je veux de l’amour de la joie, de la bonne humeur, moi je veux crever la main sur le cœur ! »… et si l’on s’inspirait davantage de ZAZ ?

Label : Play-on – Sortie : Mai 2010

6 réponses sur « ZAZ – ZAZ »

« et si l’on s’inspirait davantage de ZAZ ? »
oui pourquoi pas.
ou sinon on peut aussi s’enfoncer des lames de rasoir dans la gorge.
ca peut etre sympa non ?

grand grand moment le concert de zaz au bal des pompiers de sail-sous-couzan en 2007.
j’ai pecho d’la punkette a iench ce soir là.
y’avait d’la dreadée sous ma tente quechua !

Je suis d’accord, surtout ne censure pas, ça nous permet de rire sur leur dos 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *