Catégories
Chroniques

Vitalic – V Live

Le Festival de Dour accueillera de grands noms de l’electro en juillet prochain. Nous retrouverons entre autres Vitalic et Pendulum, deux groupes qui seront mis à l’honneur sur Adn Sound à travers deux chroniques. Pour commencer, voici celle de V Live sorti en 2007 à l’heure où Pascal Arbez est célébré partout comme un génie de l’electro. Après le succès international de Ok Cowboy sorti en 2005, étudions en détail ce live qui ne manquera pas de vous préparer au set du 15 juillet au Festival de Dour. Vous pourrez également découvrir en live des titres de  Flashmob (2ème album studio sorti en 2009).

Sorti en septembre 2007 sur le label Different Recordings, « V Live » a été enregistré lors d’un concert à la salle L’Ancienne Belgique le 27 octobre 2006. Pourquoi acheter un album live si ce n’est que pour retrouver les morceaux de l’album à l’identique ? Le succès de l’album « Alive » de Daft Punk également sorti en 2007 a montré que les live sont une réelle valeur ajoutée pour les amateurs d’electro. Alors que certains crient à l’arnaque commerciale, d’autres, plus curieux et réfléchis, réalisent que ce « V Live » a plusieurs inédits (Bells, Rhythme In a Box, Filth’n’dirt et The 30000 par exemple), et que Pascal Arbez ajoute un nombre incroyable de sons et de transformations à sa setlist de Ok Cowboy (que tout le monde connaît par cœur). De nombreux remixes et de morceaux inédits (qui ne seront jamais enregistrés sur CD) ajoutent à l’intérêt de ce live. En exemple, La Rock 1 est réinventée, nouvellement interprétée. Avec Vitalic, pas de morceaux déjà orchestrés sur un laptop. Chacune de ses performances ajoute à la richesse de l’ensemble de son œuvre. On ignore combien de morceaux le français a composé, et à combien s’élève le nombre d’exclues que Vitalic peut nous faire découvrir durant ses concerts.

L’excellent My Friend Dario est quant à lui conservé à l’identique, le célèbre morceau ne pouvant souffrir une quelconque modification. En live, le public attend de Vitalic que certains titres restent des intouchables, des morceaux dont ils connaissent jusqu’à la moindre variation pour pouvoir au mieux se déchaîner dessus (les « Oh oh oh oh oh ! » du public en sont la preuve). L’intro de No Fun est retravaillée, différente, moins bonne ou meilleure selon le jugement de chacun. Fast Lane est une exclue, titre répétitif, aliénant mais bien cadencé. L’album live se termine avec Valletta Fanfares, également dernier morceau de « Ok Cowboy ». Pour résumer, « V Live » est un album surprise et généreux pour ceux qui aiment Vitalic.

Retrouvez Pascal Arbez au Festival de Dour le 15 juillet prochain, et en attendant je vous dis à bientôt pour une chronique du dernier album de Pendulum.

Label : Different Recordings

 

1 réponse sur « Vitalic – V Live »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *